Diversité 3.0 ou comment manager la diversité de demain ?

Article publié le 17/09/2012

Comment expliquer puis traduire la valeur de la diversité au sein de l’entreprise ?

 

Quand on sait qu’aux Etats-Unis, la mise en place de politique diversité générait déjà près de 2 milliards en 2004, il semble désormais indispensable de prendre en considération ce qui pourrait dans les prochaines années, s’instituer comme un levier de performance et d’innovation pour les entreprises. Reste à savoir comment identifier avec pertinence la réalité économique et le business case attachés à la diversité mais également à la responsabilité sociale de l’organisation. Eclairages

 

La crise a accéléré les mutations, notamment au niveau des métiers. Aujourd’hui, nul ne peut nier que la diversité amène une amélioration sensible de la performance des entreprises. « Il faut être aux couleurs des territoires où nous sommes afin de gagner des nouveaux marchés et satisfaire les attentes réelles de nos clients. Tel est la nature de notre défi dans les années à venir », rappelle Jean Claude Legrand, DRH et directeur diversité corporate chez l’Oréal.

 

Selon les résultats de la récente enquête réalisée par le MEDEF, il semble que les actifs interrogés plébiscitent à 90 % la question de l’égalité des chances juste derrière celle de l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle. A noter, néanmoins qu’ils sont seulement 60 % à penser que leur entreprise est véritablement engagée en matière d’égalité des chances. Un état de fait que confirme Armelle Carminati, Directrice générale pour le Capital humain et la Diversité monde au sein du cabinet Accenture et Présidente du comité Diversité du MEDEF : « en France, il n’y a pas de culture de l’égalité des chance véritablement établie au sein des entreprises ».

 

Dans d’autres pays comme en Allemagne par exemple, depuis la Seconde Guerre Mondiale, il n’y a eu aucun débat public en matière d’égalité homme/femme. L’Allemagne est un des pays européens les plus en retard en la matière comme le confirme Thomas Sattelberger, ex membre du Comité Exécutif Deutsche Telecom AG : « la plupart des entreprises allemandes n’ont jamais connu la collaboration inter-générationnelle. Et pour cause la question de l’égalité homme/femme est rarement abordée. C’est pourtant, la clé de voûte en matière de politique diversité ».

 

Les grands enjeux de la diversité de demain

 

Mais dans les années à venir, quelles seront les questions les plus prégnantes en matière de diversité ? Pour la Président du Comité Diversité du MEDEF, la question de la maternité et de l’évolution de la carrière des femmes est sans nul doute un enjeu majeur car cela ouvre un certain nombre de débats autour de la flexibilité, de la place du père voire de l’homoparentalité. A cela s’ajoute bien évidemment d’autres interrogations de premier ordre comme celle des seniors ou encore la question de l’accès des jeunes  à l’emploi. Enfin, si les middle-managers ne sont pas engagés, comment devenir un champion de la diversité ? Telle est la question que pose Douglas Freeman, PDG de Virtcom Consulting. En effet, il semble que sans l’engagement des middle managers, les actions en faveur de la diversité n’ont que peu d’écho sur le terrain. « Tout l’enjeu réside dans les moyens à mettre en place par l’organisation afin de permettre au middle management de monter à bord du train de la diversité », insiste le PDG de Virtcom Consulting. Un vaste chantier.
 

 

 

Emilie Vidaud


 

Soyez le premier à commenter cet article