Les principaux dispositifs d’aide à l’emploi

Article publié le 14/03/2017

 

La vie d’un employeur est très riche : entre le recrutement, gérer les formations et la carrière de ses collaborateurs, il est primordial de pouvoir l’accompagner dans ses différentes missions. Les aides à l’emploi en font partie. Explications !

Il existe de nombreux dispositifs d’aide à l’emploi dont l’employeur n’en connait pas la plupart d’entre eux. Voici quelques exemples de dispositifs les plus utilisés :

 

L’aide de formation préalable au recrutement

Elle sert à la mise en place d’une formation de préparation à la prise de poste pour un CDD d’au moins 6 mois à 12 mois mais aussi un contrat de professionnalisation à durée déterminée, un contrat de travail temporaire. Une aide est versée à l’employeur à la fin de la formation.

 

L’aide à l’embauche des demandeurs d’emploi de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation

Elle vise à favoriser le recrutement de ce type de demandeur d’emploi et des contrats de professionnalisation. L’aide peut aller jusqu’à 2 000 euros. L’employeur s’engage alors à assurer une formation au salarié.

 

L’aide forfaitaire à l’emploi

Elle vise à favoriser le recrutement et la formation des demandeurs d’emploi de 26 ans et plus et en contrat de professionnalisation. Le plafond de l’aide est de 2 000 euros.

 

La préparation opérationnelle à l’emploi (POE)

Elle permet la mise en place d’une formation à la préparation à la prise de poste pour un CDI ou un CDD d’au moins 12 mois.

 

L’aide au tutorat

Elle est versée par l’Agefiph dans le but d’améliorer l’intégration d’un salarié handicapé. 2 000 euros pour les CDI et CDD de 12 mois et plus et 1 000 euros pour les personnes embauchées en CDD d’une durée inférieure à 12 mois.

 

L’aide à l’embauche d’un jeune en CDI

Lorsqu’une entreprise embauche un jeune de moins de 26 ans en contrat à durée indéterminée, cette dernière peut bénéficier d’une exonération de la contribution patronale d’assurance chômage.

 

L’aide à l’insertion professionnelle

Il s’agit d’une aide octroyée aux entreprises qui embauchent des personnes handicapées qui rencontrant des difficultés sur le marché de l’emploi.

 

L’emploi d’avenir

C’est un contrat d’aide à l’insertion destiné aux jeunes très peu qualifiés qui rencontrent des difficultés pour trouver un emploi. Il est mis en place dans le cadre d’un contrat unique d’insertion. Il s’agit d’une aide octroyée pour une durée comprise entre 12 et 36 mois.

 

La prime régionale à l’apprentissage

Les entreprises de moins de 250 salariés peuvent bénéficier d’une aide de 1 000 euros pour une seule année à la condition de recruter un premier apprenti ou de prendre un apprenti supplémentaire. A noter que les entreprises de moins de 11 salariés peuvent bénéficier d’une prime de 1 000 euros par année de formation.

 

Yasmine BELHO

 

 

Soyez le premier à commenter cet article