Quand prise en compte de la parentalité rime avec rentabilité

Article publié le 13/12/2012

A l'occasion du Women's Forum for the Economy qui se tenait du 10 au 12 octobre 2012, l'Observatoire de la Parentalité en Entreprise, associé à Filapi, dévoilait les résultats de leur grande étude sur la parentalité et la performance en entreprise. Présentée dans le livre blanc Parentalité et Performance des Entreprises : quel Retour sur investissement ?, cette étude démontre que la prise en compte de l’humain n’est pas un coût brut mais un investissement durable pour l’avenir.

 

Le constat est sans appel pour l'Observatoire de la Parentalité en Entreprise* et Filapi** : « Les entreprises où il fait bon travailler sont aussi les plus performantes. N’en déplaise aux sceptiques, prendre soin de ses collaborateurs constitue donc un incontestable gage de rentabilité. C’est l’implacable enseignement tiré de l’observation des cent entreprises les mieux classées au sein du palmarès Great Place to Work. » De 1997 à 2010, elles obtiendraient des valorisations en bourse quatre fois supérieures à la moyenne de l’indice boursier S&P 500 ! Quant au turnover volontaire de leurs salariés, il y serait divisé par deux par rapport à leurs concurrents. A l’intersection du lien entre rentabilité et qualité de vie, santé ou parité, apparaît tout naturellement la question du soutien à la parentalité en entreprise.

 

Un livre blanc publié par l’OPE et Filapi

Se posant la question du lien entre simplification du quotidien des salariés-parents et avantage financier pour l’employeur, l'Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE) et Filapi ont rassemblé des données convaincantes et plusieurs études chiffrées qui viennent apporter la preuve de ce lien dans le livre blanc Parentalité et Performance des Entreprises : quel Retour sur investissement ? « Concrètement, explique Jérôme Ballarin, fondateur de l’OPE, pour mettre en place ce document, nous avons rencontré plusieurs dizaines de dirigeants, des décideurs RH et des responsables parentalité. Nous avons également mené une enquête auprès de milliers de familles ayant des enfants de trois à dix ans et interviewé les responsables diversité de grands groupes du CAC 40, membres de l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise. »

 

Un impact financier direct

L’une des études analysées démontre notamment que 100 € investis par l’entreprise en faveur de la parentalité lui rapportent 108 €. Un ROI de 8 % calculé uniquement par l’impact financier de la diminution de l’absentéisme et par la baisse des coûts de recrutement dus à une meilleure fidélité des salariés tout au long de leur carrière. Au-delà de ce chiffre, le ROI n’est pas uniquement financier, il est aussi social (meilleure motivation, qualité du service client, égalité entre les hommes et les femmes, paix sociale, sens de l’engagement, bienveillance, équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle) avec « des résultats moins palpables certes, explique Jérôme Ballarin, mais aussi impactant dans la gestion à long terme des RH de l’entreprise ».

 

De la nécessité pour les entreprises de s’adapter

Pour autant, le fondateur de l’OPE précise qu’il n’y pas de recette miracle ni unique : « L’entreprise doit savoir adapter ses actions aux profils et aux attentes de ses collaborateurs. Des actions centrées sur la petite enfance répondront aux besoins de jeunes parents, le télétravail offrira une solution dans le cas d’un déménagement de l’entreprise et donc d’éloignement géographique pour certains, un temps partiel sera choisi pour la génération des seniors qui veulent profiter de leurs petits-enfants…. » et de citer quatre grandes catégories d’actions : les services facilitant le quotidien tels que les crèches ou conciergeries d’entreprises, le soutien financier avec par exemple le maintien du salaire lors du congé de paternité ou de maternité, l’organisation du travail prônant des règles simples de la vie quotidienne en évitant les réunions tôt le matin ou tard le soir, et enfin la sensibilisation et la formation des managers à la prise en compte de la situation familiale de leurs collaborateurs. Autant de leviers sur lesquels travaille d’ailleurs l'Observatoire de la Parentalité en Entreprise depuis sa création en 2008.

 

 

 

* Association loi 1901, créée en novembre 2008 par Jérôme Ballarin, l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE) a pour principal objectif de mobiliser l’ensemble des acteurs économiques, politiques, associatifs et organisations syndicales à agir en faveur d’une meilleure conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des collaborateurs en entreprise.

**Fondateur en 2005 du concept de Centre de Loisirs d’Entreprises pour les 3-12 ans, Filapi facilite le quotidien des salariés-parents en proposant à leurs employeurs des solutions de soutien performantes et clés-en-main.

 

Audrey Caudron-Vaillant

 

 

Soyez le premier à commenter cet article