Twitter, un canal d’influence plus que de recrutement

Article publié le 07/01/2013

Il y a deux-trois ans, la blogosphère se questionnait régulièrement sur l’usage de Twitter en recrutement. Il y avait les pour, il y avait les contre. En 2012, on a plus de recul sur l’usage de la plateforme de micro-blogging : canal d’influence, oui, outil de recrutement pertinent, non. Les exceptions qui confirment la règle ne manqueront pas de réagir.

 

« Nous avons choisi Twitter pour une approche plus informelle, pour échanger avec les étudiants. »

 

« Twitter n’a pas d’intérêt en recrutement pour nous, c’est plus un outil de communication interne, de positionnement des personnes, de la marque, d’influence. »

 

« Pourquoi avoir commencé par Twitter ? Sans doute parce que nous avons choisi d’avoir une approche marketing des sujets RH  plus qu’une démarche orientée recrutement. »

 

« Pour nous, Twitter est le réseau des experts des sujets 2.0, nous l’avons choisi pour nous adresser aux influenceurs et aux écoles. »

 

 

Éric Barilland, directeur Image Employeur et Campus Management d’Orange ; Laurent Choain, DRH groupe de Mazars ; Franck La Pinta, responsable Marketing Web et RH 2.0 à La Société Générale et Julien Cotte, directeur du recrutement et de la mobilité interne chez Logica, qui fait maintenant partie de CGI, se sont respectivement exprimés sur la place de Twitter dans les process de marketing RH de leur entreprise.

 

Ce canal a été principalement adopté par les entreprises pour porter leur image employeur. Ainsi, Éric Barilland constate que « beaucoup d’écoles et d’universités sont présentes sur Twitter et leur présence donne beaucoup d’écho aux animations que nous annonçons sur ce réseau. Celui-ci nous aide également à faire vivre les événements après qu’ils ont eu lieu. »

 

 

Sophie Girardeau

Soyez le premier à commenter cet article