L’engagement : levier de compétitivité ?

 

Cela n’est ni agréable, ni satisfaisant, mais les faits sont tenaces : toutes les études le démontrent, le niveau d’engagement des collaborateurs par rapport à leurs entreprises est très bas. 

Une étude récente de PWC[1] confirme que « seul un collaborateur sur trois est engagé vis-à-vis de son poste et de son entreprise ». Cet indicateur global cache des situations différentes selon les pays. La situation la plus favorable revient à l’Inde, avec 45% d’employés engagés ; la plus délicate au Japon, avec seulement 11% d’employés engagés. 

Même si les niveaux exécutifs et managériaux montrent des taux d’engagement plus élevés, toutes les populations des entreprises sont concernées par la problématique du manque d’engagement et du désengagement.
 

Niveau dans l’entreprise

% Engagé

 % Désengagé

Comité exécutif  59% 9%
Directeur 41% 12%
Responsable d’équipe / Responsable technique / Responsable de projets 39% 14%
Manager  / Superviseur 39% 12%
Consultant 33% 16%
Expert / Ingénieur 29% 20%
Administratif /Employé de bureau 27% 21%

Source: Employee Engagement Research update January 2013, Blessing White

 


L’évolution de la situation est contrastée, et l’écart se creuse entre les entreprises ayant les taux d’engagement les plus élevés, qui continuent à s’améliorer, et celles moins performantes de ce point de vue, dans lesquelles la situation se détériore davantage[2].

Or, le niveau d’engagement des collaborateurs est un levier de compétitivité pour l’entreprise.  De nombreuses études montrent les corrélations entre le niveau d’engagement dans l’entreprise et un certain nombre d’indicateurs clés, notamment ceux liés à la santé des salariés et à la performance financière de l’entreprise.
 

Pourquoi l’engagement, c’est important ?

 

Les entreprises présentant les plus hauts taux d’engagement ont un taux d’absentéisme moindre de 37%, un taux  d’accidents du travail moindre de 49% et un turn-over significativement plus faible (de -25% à -65% selon les secteurs). Leurs clients sont en moyenne 10% plus satisfaits, et elles sont aussi 21% plus productives et 22% plus profitables[3].
 

Si l’on se réfère à la récente étude du Human Capital Institute, les employés engagés retournent à l’entreprise 120% de la valeur de leur rémunération annuelle, ceux qui sont désengagés uniquement 60%.  Une comparaison rapide entre les entreprises présentant les meilleurs taux d’engagement et celles présentant les moins bons, permet de prendre la mesure de l’avantage compétitif dont bénéficient les premières : sur  1 000 salariés, la différence représente 6.7 millions d’euros par an !

 

Le niveau d’engagement des collaborateurs impacte donc la performance financière des entreprises , la qualité de la relation client, le bien-être et la santé des salariés. 

 

Un collaborateur engagé, qu’es-ce que c’est ?

Si on utilise la métaphore du mariage, un collaborateur engagé c’est une personne qui vit une histoire d’amour avec son entreprise. Cela ne veut pas dire que tout est simple. Mais cela veut dire qu’il y a de l’envie, du plaisir et de l’énergie !

Le collaborateur engagé c’est celui qui, intrinsèquement motivé par ce qu’il fait, satisfait par son environnement professionnel et son entreprise, contribue au développement de son entreprise au quotidien, en s’adaptant quand cela est nécessaire  et en en faisant sa promotion. Selon l’ANDRH c’est un salarié qui va “au-delà de la contribution demandée par le contrat de travail”. Pour l’entreprise, il s’agit donc d’obtenir de chacun qu’il donne le meilleur de lui-même dans son activité. Les dimensions juridique et matérielle ne peuvent pas y suffire, car est mise en jeu une composante motivationnelle individuelle.

 

[1] The keys to corporate responsibility employee engagement, PWC, 2014

[2] Trends in Global Employee Engagement, Aon Hewitt, 2014

[3] Business Journal, How employee engagement drives growth, June 2013, Gallup

 

Pour en savoir plus, participez à notre petit-déjeuner Engagement et Motivation du 3 novembre à l’Hôtel Peninsula*

*Evénement réservé aux DRH, RRH, Responsable du développement RH, DSI, DAF, Responsable bien-être au travail.