Les 5 clés pour booster sa marque employeur !

 

Si les entreprises ont longtemps privilégié leur image auprès de leurs clients, la difficulté d’attirer des candidats d’envergure tout en conservant ses collaborateurs talentueux les projette désormais dans la valorisation de leur marque employeur. Mais comment exceller dans cette démarche ? Suivez le guide.  

 

Etre dans une démarche constante d’ouverture

Pour se construire une image de marque employeur, la priorité consiste à identifier ses valeurs et sa plus-value en tant qu’entreprise d’accueil et face à ses concurrents. Bien entendu, ses valeurs doivent bénéficier d’une véritable visibilité auprès des salariés et de ses futures recrues. Il ne s’agit donc plus d’être actif uniquement lors de périodes de recrutement mais d’être dans une démarche constante d’ouverture. Pour ce faire, privilégiez une page entièrement dédiée au recrutement sur votre site web. Faites y apparaitre clairement les valeurs de l’entreprise, les postes à pourvoir mais aussi des témoignages ou des portraits de salariés épanouis qui évoluent dans votre entité. Privilégiez par ailleurs la vidéo, cela permettra d’une part aux futurs candidats de s’identifier. D’autres part, cela valorisera vos collaborateurs et les rassurera sur le rôle qu’ils tiennent au sein de votre entité. Bien entendu cette page doit être accessible sur smartphone et il doit être possible de postuler directement en ligne via son mobile. Enfin soyez pleinement présent sur les réseaux sociaux !   

 

Rédiger des offres d’emploi attractives !

Si le fond a bien entendu son importance, la forme ne doit pas pour autant être négligé ! Aussi une annonce d’emploi, et c’est rarement le cas, peut à la fois être exhaustive et attractive. De plus, elle peut aussi, bien élaborée, servir la communication globale de l’entreprise. Si lors d’un entretien d’embauche, les recruteurs interrogent systématiquement les candidats sur leur passif, leurs atouts et leur plus-value, il apparait capital dès la rédaction de l’offre d’emploi de jouer d’égal à égal. Aussi une présentation succincte de l’entreprise (valeurs, historique, positionnement sur le marché) permet de planter le décor. Vient alors le temps de l’action et de la description du poste agrémenté de missions concrètes relatives à la fonction, puis le portrait du candidat idéal : diplôme, niveau d’expérience mais aussi qualités humaines recherchées en adéquation avec les valeurs de l’entreprise. N’omettez pas le salaire et jouez plutôt sur une fourchette de prix que vous adapterez par la suite selon le profil de chaque candidat.  

 

Faire le buzz !

Créer le buzz en se démarquant de ses concurrents peut être une solution de premier choix pour valoriser la marque employeur. En guise d’exemple, lorsque Anne-Claire Long, la DRH de la société Michel et Augustin, vêtue d’un tablier de la marque, pénètre dans une rame de métro et lance à la volée qu’elle recrute 12 profils allant d’un graphiste à un designer en passant par un responsable de contenu  éditorial (…), la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux enregistre 300 000 vues. Un coup médiatique qui entraine la jeune DRH sur différents plateaux de télévision et qui confère par là-même à l’entreprise l’image d’une entité jeune, dynamique et dans l’air du temps. De quoi s’attirer les faveurs de la génération Y, susciter l’attractivité et donner un bon coup de vieux aux méthodes de recrutement classiques. 

 

Faire de ses collaborateurs des ambassadeurs de la marque 

Aujourd’hui, le meilleur ambassadeur de la marque employeur n’est plus nécessairement le PDG, le DRH ou le responsable de la communication de l’entreprise. Véritables miroirs d’une entité, de la réalité vécue, les collaborateurs sont désormais des acteurs de premier plan pour valoriser la marque employeur. Le groupe la Poste, à titre d’exemple, a pour sa part fait appel à plusieurs de ses salariés, de différents corps de métier pour promouvoir l’entité auprès du grand public et renseigner les candidats potentiels sur le fonctionnement du groupe. Un parler vrai, à même d’être concret et réaliste qui dénote des messages trop lisses ou idéalistes que véhiculent parfois les entreprises et dont l’activité de 30 à 40 % consiste à communiquer via les réseaux sociaux. Outre la toile, ces ambassadeurs peuvent aussi être amenés à rencontrer réellement les potentiels candidats dans le cadre de salons de recrutement. Une démarche axée sur la proximité, la rencontre et l’humain valorisant nécessairement la marque employeur !     

 

Créer l’événement !  

 Pour mettre en adéquation ses valeurs avec la réalité, rien ne vaut un événement visible et médiatique à même de faire rayonner sa marque employeur. Opération de recrutement via chat vidéo, création d’un serious game, sponsoring de manifestations sportives, partenariat avec des écoles formant des jeunes à même de rejoindre par la suite votre entreprise (…). Votre communication ne devra pas porter sur ce que vous faîtes, mais sur la raison pour laquelle vous le faîtes. A titre d’exemple la RATP créée chaque année l’événement avec les "Mercredis du Handball RATP", un concept visant à promouvoir la place des femmes dans le sport, dans l’entreprise et plus largement dans la société. Une manifestation visant également à sensibiliser les jeunes femmes de 17 à 23 ans, issues des quartiers populaires, aux perspectives professionnelles et aux métiers accessibles à la RATP. Une démarche sociale, solidaire et médiatique à même de véhiculer l’égalité des chances et la parité comme des valeurs inhérentes à l’idéologie du groupe.

 

Gérald Dudouet