Recrutement : pourquoi les tests de recrutement sont-ils encore perçus avec frilosité en France ?

 

Les résultats du dernier baromètre de l’évaluation montrent que l’utilisation des tests de recrutement en France augmente, même si les raisons sont parfois très éloignées de celles de nos collègues d’autres pays. Plus de 72% des entreprises françaises attendent des tests qu’ils leur permettent de prendre des décisions défendables, 21% seulement en attendent des économies.

Tous les deux ans, nous menons une enquête internationale pour suivre les tendances et évolutions des usages des tests psychométriques en environnement professionnel, et notamment dans le cadre du recrutement. Depuis les deux dernières éditions, la France est présente dans l’étude parmi les pays dit « intermédiaires » par rapport à leur maturité sur ce sujet. Voici quelques chiffres et tendances clés en France et à l’international sur les bénéfices attendus des tests psychométriques.

Tendance 1 - Les tests psychométriques en ligne sont de plus en plus utilisés en recrutement et en développement RH

L’usage de l’évaluation en ligne a augmenté de 18% ces 2 dernières années. 52% des participants utilisent aujourd’hui l’assessment en ligne, majoritairement dans des processus de recrutement (94%), mais également à des fins de développement (63%). La différence entre les pays matures et les autres pays tend à disparaître, des pays comme la France évoluant très rapidement sur ces sujets.

Les tests de recrutement sont maintenant utilisés pour des profils variés : managers, apprentis, ouvriers, jeunes diplômés. En France, ils sont encore utilisés majoritairement pour les managers seniors et juniors, mais les entreprises envisagent de plus en plus d’utiliser des tests pour d’autres profils.

Tendance 2 – Les entreprises ont des attentes de plus en plus fortes vis-à-vis des tests

Même si la priorité des répondants reste de pouvoir prendre, grâce aux tests, des décisions plus fiables et moins risquées (81% des attentes des répondants), ils utilisent également les tests pour leur capacité prédictive par rapport à la performance future des candidats (57%). Les entreprises françaises interrogées attendent à 71% que les tests apportent des données objectives pour prendre des décisions défendables (contre 47% globalement). Les entreprises suédoises, de leur côté, valorise particulièrement la dimension prédictive des tests (70%).

Tendance 3 - Les tests de recrutement sont de plus en plus utilisés de manière combinés

Nous constatons une utilisation croissante de solutions d’évaluation plutôt que d’un test de recrutement en particulier ; la logique de l’assessment – utilisée très longtemps uniquement pour des populations très ciblées – tend à se démocratiser et les combinaisons de tests de recrutement apportent une vue plus complète du potentiel du candidat.

Certains tests de recrutement se développent rapidement, comme les questionnaires des tendances comportementales ou les questionnaires de jugement situationnel, alors que les entretiens basés sur les compétences sont en perte de vitesse.

L’usage des tests de valeurs et motivations est également à la hausse (46% des participants utilisent ces tests).

Les marchés dits « en développement » utilisent une plus grande variété de tests que ceux « matures ».

Tendance 4 - Les coûts des tests de recrutement sont encore perçus comme un frein à leur déploiement

Les coûts sont le 1er obstacle pour une utilisation plus large des tests (33%). Dans les pays utilisateurs d’études et de données, cette perception est beaucoup plus faible, car généralement l’utilité des tests est évaluée, chiffrée et valorisée, ce qui permet de mettre en perspective les coûts associés. En revanche, les entreprises qui n’utilisent pas encore les tests ont du mal à comprendre leur valeur ajoutée et ce qu’ils apportent à l’entreprise. La pratique sur les marchés matures est de fixer des objectifs clairs et chiffrés à atteindre et d’intégrer les tests de recrutement dans le processus de recrutement pour atteindre ces objectifs. Le suivi des indicateurs permet de valider l’utilité des tests utilisés.

Tendance 5- Diversité et inclusion sont devenues des objectifs stratégiques dans les pays matures.

Les entreprises dans les zones dites matures (Royaume Uni / USA/Allemagne/Suède) commencent à modifier leurs pratiques des tests, notamment des tests de recrutement, en les utilisant dans une démarche volontaire de diversification et d’objectivisation de leurs sélection.

Ils proposent des espaces de tests à leurs potentiels candidats, comme des outils leur permettant de mieux se connaître avant de postuler. Parmi les tests de pré-candidatures, la simulation réaliste de poste (SRP) voit son utilisation augmenter, dans un but d’attractivité des candidats et d’amélioration de l’expérience candidat. Les questionnaires de jugement situationnel (QJS) ont à la fois un objectif d’attraction des candidats et une dimension sélective.

Les tests de recrutement, de par leur construction scientifique répondant à un certain nombre de règle de validation, permettent une démarche de recrutement sans biais, favorable à la diversité et à l’inclusion.

Dans un contexte de guerre des talents, les répondants de pays matures utilisent également les tests de recrutement pour aller chercher des candidats dans de nouvelles zones géographiques, qu’ils connaissent moins.

Parmi les dimensions que les entreprises cherchent à évaluer, les répondants à l’enquête ont souligné :

  • l’éthique dans le travail (loyauté, honnêteté, intégrité, engagement)
  • le leadership
  • la créativité
  • l’adéquation à la culture d’entreprise
  • l’intelligence émotionnelle
  • l’aptitude à gérer le stress
  • le potentiel sur le long-terme

Tendance 6 – La technologie au cœur des tests de recrutement

Deux phénomènes marquant par rapport aux résultats des années précédentes :

  • les entreprises s’interrogent de plus en plus sur comment évaluer l’agilité d’apprentissage et l’agilité numérique grâce aux tests de recrutement, afin d’identifier des candidats capables de s’adapter très vite à un environnement incertain, changeant et technologique
  • L’assessment mobile est devenu une préoccupation, tout particulièrement en recrutement. Une personne sur 5 ayant répondu a mis en évidence l’importance de l’accès mobile dans l’utilisation des tests.

 

Pour accéder au baromètre complet des tendances dans l’utilisation des tests de recrutement, cliquez ici.

 

Contact :
www.cut-e.fr
Tel : 09 70 46 70 28 - Email : anne-catherine.yon@cut-e.fr