Comment évaluer la formation ?

519
0
360learning

Selon une récente étude d’Ontrack, 84% des managers déclarent ne pas consacrer assez de temps à l’évaluation de la formation. Si cette dernière est réputée fastidieuse et difficile à mettre en place, elle a, si elle est bien pensée un impact immense sur l’efficacité de l’apprentissage. Pour cela il s’agit de bien poser la question du but de la formation, d’industrialiser la récolte et l’analyse de la donnée et d’évaluer avec l’intention de faire évoluer contenus et supports pédagogiques. Pour aller plus loin nous vous invitons à découvrir notre webinaire sur l’évaluation de la formation.

 

Commencer par la fin

Avant de se poser la question : comment évaluer la formation ? Il faut être sûr de savoir quel en est l’objectif. En effet, il est commun d’interroger l’apprenant sur ce qu’il a pensé d’un parcours et de l’intérêt qu’il a eu pour le cours sans se demander s’il y a eu transfert de compétence et donc si la formation a été véritablement efficace.
Il faut donc se poser la question suivante : quelle compétence va acquérir mon collaborateur au cours de cette formation ? Quelle situation va-t-il être capable de gérer ? Bien évaluer c’est alors mettre en situation le collaborateur afin de tester si le transfert de compétence a vraiment eu lieu et lui apporter son aide si ce n’est pas le cas.

Il faut ici penser l’impact concret de la formation et si possible le lier à des données business. En effet, le formateur moderne doit de plus en plus être capable de mesurer l’impact de son action sur les affaires et de calculer son retour sur investissement. Y arriver est un formidable moyen de mettre en avant son action et de lui permettre de lancer des plans encore plus ambitieux pour développer l’apprentissage dans son entreprise. C’est ainsi qu’un des clients de 360Learning, dans le secteur du retail a été capable de démontrer que tout son plan de formation pouvait être financé grâce une hausse de 1% des ventes d’un produit sur lequel portait les formations.

 

Avoir le souci de l’industrialisation de l’évaluation

L’évaluation de la formation, aussi nécessaire soit-elle, est parfois une entreprise monumentale. S’il est possible de proposer un suivi personnalisé dans le cadre d’une petite structure c’est souvent totalement inenvisageable dans le cadre de la grande entreprise.
Alors, comment former plus tout en évaluant aussi bien ? Il suffit de mettre au service du formateur les outils numériques appropriés. En effet, les LMS de dernières générations permettent d’évaluer rapidement les acquis de l’apprenant à travers des quizzes et questionnaires faciles à créer. L’évaluation de la formation ne prend alors plus que quelques minutes et permet de faire gagner un temps précieux au formateur. Temps, qu’il pourra consacrer à l’analyse des résultats et à l’amélioration du contenu de formation.

C’est cette approche qui va lui permettre de véritablement industrialiser l’évaluation de la formation et de traiter des quantités de données de plus en plus élevées et ainsi répondre à des questions de plus en plus complexes. Très rapidement, l’expert sera capable d’avoir une connaissance très fine de ses apprenants et de l’impact de ses formations sur les compétences de ses collaborateurs.

Évaluer pour évoluer

Dans un monde qui change de plus en plus vite, l’évaluation de la formation va se révéler être un outil formidable au service de l’entreprise. Pour ne pas se faire dépasser, la structure va devoir évaluer la formation de façon à l’optimiser constamment.

Cela ne fait aucun doute, nous n’apprenons plus de la même façon qu’il y a cinquante ans. Tous les formateurs vous le diront, les nouvelles générations qui entrent sur le marché du travail sont plus habituées aux vidéos Youtube qu’aux manuels d’instructions. Quoi que l’on puisse penser de ce changement il est devenu une réalité pour les experts qui peinent à engager leurs apprenants.

Ainsi, bien évaluer la formation c’est évaluer en donnant au formateur le moyen de s’améliorer et de s’adapter aux usages. C’est adopter un état d’esprit agile et une volonté de proposer des formats toujours plus engageants à vos employés.

Pour cela, l’expert doit être capable de connaître le taux de complétion et le taux d’engagement de chacune de ses formations et de suivre les performances de ses collaborateurs au niveau individuel et collectif. S’ouvre à lui une source de connaissance incomparable sur les goûts et les préférences de ces derniers. Ainsi, en proposant  régulièrement de nouvelles façons de les toucher et en ayant le souci constant de l’amélioration de son contenu, le formateur va être capable de décupler l’impact de son travail. Mieux encore, il sera capable de s’adapter aux évolutions des usages et développer des compétences nouvelles et précieuses au fur et à mesure de ses itérations.

 

Pour en savoir plus et découvrir les différents schémas d’évaluation de la formation regardez notre webinaire : “Comment évaluer la formation ?” en compagnie de Jonathan Pottiez consultant en management de la formation.