3 défis à relever pour gérer les Générations Y et Z en entreprise.

1200
0
Défis générations Y et Z

A l’heure de la transformation digitale des entreprises, l’humain est plus que jamais un facteur essentiel de succès. Les nouvelles générations de collaborateurs entrent sur le marché du travail et apportent avec elles de nouveaux codes dans les entreprises : management, marque employeur, flexibilité, organisation du travail, …
Retour sur les 3 défis à relever avec l’arrivée des générations Y et Z sur le terrain et la transformation digitale que nous connaissons ?

Y et Z, des différences ?

Les Y sont ultra-connectés, habitués au changement (nés dans une période de crise), adaptent de l’instantanéité et ont un rapport au temps de travail marqué par un effacement entre vie privée et vie pro. Ils aiment le télétravail et sont multi-tâches.

Les Z, sont des digital Natives, ils sont nés avec un smartphone dans les mains ! Ils ont une totale maîtrise des nouvelles technologies, les réseaux sociaux sont leur quotidien et sont prêts à créer leur propre entreprise. Comme les Y, ils sont multi-tâches et sont adeptes du blurring.

Leurs différences ? Ils n’ont pas le même rapport au digital : les Y se sont adaptés au web, pour les Z, c’est inné et ils privilégient la communication par l’image. On retrouve les Z sur Instagram ou Snapchat et les Y sur Facebook.

Les Z sont également plus multi-tâches que leurs ainés.

Quels défis pour l’entreprise ?

Nous avons interrogé Didier Pitelet, expert marque Employeur et CEO de Moon’s Factory.

Premier défi : l’attractivité. Didier Pitelet : « Les aspirations d’un jeune en 2017 ? Dans l’ordre : créer sa boîte, aller dans une PME, puis une grande entreprise (de préférence non cotée), et enfin intégrer la fonction publique. Soit rigoureusement l’inverse de ce qu’on observait il y a encore 20 ans. Deviendront-ils une génération d’entrepreneurs ? Cela reste à voir, mais une chose est sûre : ils seront clairement entrepreneurs de leur vie. ».

Habitués au changement, ils quitteront leur entreprise si elle n’est plus en phase avec leurs valeurs et les missions qui les intéressent. Acteurs de leur vie professionnelle, ils ont besoin de maîtriser leur parcours dans et hors de l’entreprise.

Second défi : le management. Didier Pitelet : « La vie entière des Z se déroule en mode projet, et ils ne peuvent concevoir le travail qu’avec des objectifs concrets et précis, et des retours réguliers. Au-delà, il s’agit aussi de s’adapter au rythme de cette génération, qui a dépassé la notion d’équilibre vie professionnelle/vie personnelle. Ils passent en permanence de l’une à l’autre. »

L’entretien annuel disparaît au profit du feedback continu et le management collaboratif devient la norme : brainstorming, confiance, choix et responsabilité sont des valeurs managériales prônées par les générations Y et Z. Accorder des responsabilités, c’est aussi libérer les créativités.

Troisième défi : la quête de sens. Didier Pitelet : « Les Z rejoignent les Y dans ce besoin de comprendre : à quoi servent-ils ? Et à quoi sert l’entreprise ?

C’est pour cela que la question de la culture d’entreprise est aussi centrale. Même si ce n’est pas politiquement correct, il me semble qu’une entreprise doit être « culturellement discriminante ». C’est-à-dire affirmer clairement une identité et des valeurs, et être donc capable de dire qui pourra s’y épanouir. Et qui ne le pourra pas. »

C’est pour cela que le recrutement doit avoir un rôle très important dans la transformation digitale des entreprises et des Ressources humaines.

Un livre blanc pour aller plus loin

Y et Z semblent tournés vers l’entreprenariat, les startups, ils sont également difficiles à recruter, … mais alors, peut-on manager ces nouvelles générations de collaborateurs et les autres comme en startup ? Est-ce un outil d’attractivité et de fidélisation ? Est-ce que la culture start-up peut-être un modèle ?

Vous qui cherchez à mieux comprendre ces nouvelles générations, à les attirer et surtout les fidéliser, découvrez sans plus attendre, l’intégralité de notre livre blanc. https://ressources.yootalent.fr/peut-on-manager-la-génération-y-et-z-comme-en-startup

A propos de Yootalent

Depuis début 2016, le groupe Horizontal Software a créé, en collaboration avec l’université américaine de Stanford dans la Silicon Valley, une application RH nommée Yootalent qui répond aux nouveaux défis lancés par la génération Y et la transformation digitale des organisations. Cette application met véritablement le collaborateur au cœur de son parcours professionnel avec une expérience utilisateur unique : fini le système de hiérarchie classique, place au management horizontal, à la collaboration et la communication en temps réel ! Un mode Freemium/Premium permet d’utiliser la première application gratuitement et l’accès aux autres applications se fait sous forme d’abonnement avec une utilisation sans engagement. www.yootalent.fr

A propos d’Horizontal Software

HORIZONTAL SOFTWARE, éditeur de logiciels du Capital Humain (HCM), commercialise une solution logicielle innovante en mode SaaS (2014) et SaaS-Apps (2016). Construite sur un socle technologique ouvert avec une architecture Cloud, l’offre Horizontal Software adresse l’ensemble des thématiques de gestion du capital humain (hors paye) en passant par l’acquisition et la gestion des talents à la planification optimisée des équipes et activités. Le groupe compte aujourd’hui 90 collaborateurs et plus de 20 millions d’euros investis en R&D et adresse. www.horizontalsoftware.com

500 000 collaborateurs gérés dans le monde.

HORIZONTAL SOFTWARE est coté sur Alternext (ISIN : FR0013219367 – Mnémo : ALHSW).