8 cadres sur 10 sont prêts à quitter Paris au profit de Bordeaux, Lyon et Nantes

1528
0

 Cadremploi, 1er site emploi pour les cadres et les dirigeants, dévoile les résultats de son étude annuelle sur les villes préférées des cadres parisiens. Si Bordeaux caracole une fois de plus en tête, Lyon ravit la seconde place à sa rivale nantaise qui arrive troisième, suivie par Toulouse et Montpellier. Coût de la vie, prix des loyers, temps de transport, pollution… Les raisons qui poussent les parisiens à s’installer en province sont en effet nombreuses.

 

80 % des cadres parisiens rêvent de poser leurs valises loin de la capitale

Cette année encore, plus d’un cadre sur deux se dit insatisfait de sa situation actuelle en région parisienne (53 %), principalement à cause du temps de transport (70 %), qui cristallise tous les mécontentements, en particulier pour ceux qui vivent en banlieue mais travaillent à Paris (83 %). 7 sur 10 déclarent en effet avoir un temps de transport supérieur à 30 minutes, une estimation plus élevée que n’importe où ailleurs en France.

Les conditions de logement, et notamment le coût parfois exorbitant des loyers comparé à la superficie proposée, constituent la deuxième cause de mobilité des cadres parisiens (57 %).  L’environnement, jugé trop pollué (55 %), le coût de la vie (55 %), et le manque de proximité avec la nature (48 %) finissent de convaincre les aspirants au départ.

A l’inverse, 51 % des cadres se disent tout de même satisfaits par l’intérêt de leurs postes, preuve que la capitale présente malgré tout certains attraits. L’intense vie culturelle par exemple est plébiscitée par 51 % d’entre eux, tout comme les commodités de transport pour se rendre à l’étranger (48 %).

Des atouts qui n’empêchent pas 80 % des cols blancs d’envisager une mobilité régionale dans les prochaines années ; ils sont même 92 % à l’envisager dans moins de 5 ans.

 

Bordeaux, Lyon et Nantes, des villes pleines de promesses…

Côté destination, une fois de plus, Bordeaux remporte tous les suffrages. Classée ville d’Art et d’Histoire, elle reste la destination favorite de 56 % des cadres interrogés, principalement en raison de son climat (63 %). Proche de la mer et ensoleillée, la belle endormie a en effet plus d’un atout dans sa manche et continue d’attirer chaque année de nouveaux habitants ; particulièrement les 36-45 ans qui sont 57 % à plébisciter sa douceur de vivre.

Deuxième du classement cette année, Lyon remporte 42 % des suffrages et passe devant Nantes. La capitale des Gaules est en effet considérée par 55 % d’entre eux comme la ville qui offre le plus d’opportunités en termes d’emploi, particulièrement chez les 26-35 ans (52 %). Terre de traditions, elle jouit également d’un environnement naturel privilégié, et offre une combinaison idéale entre carrières professionnelles intéressantes et qualité de vie.

Nantes se positionne quant à elle à la troisième place, ce qui n’enlève rien à l’attractivité de l’agglomération, en particulier grâce à son dynamisme économique selon 49 % des cadres interrogés.

En 4ème et 5ème, position, Toulouse et Montpellier mettent à l’honneur le Sud-ouest et le Sud de la France tandis que Brest ferme la marche du classement à la 14ème place.

 

…qui nécessitent certains sacrifices mais offrent un meilleur cadre de vie

Afin de satisfaire leur envie d’ailleurs, 8 cadres sur 10 sont prêts à faire certaines concessions, notamment en termes de prétention salariale. 54 % se disent ainsi enclins à accepter une baisse de leurs revenus, tandis que d’autres envisagent une reconversion professionnelle (48 %) ou l’intégration à un centre opérationnel et non à un siège social (45 %) pour pouvoir vivre et travailler en région.

Des sacrifices consentis à condition toutefois d’obtenir un meilleur cadre de vie (88 %) et une balance entre vie professionnelle et vie personnelle plus équilibrée (64 %)Le climat (53 %) demeure lui aussi un argument de taille, tout comme le prix de l’immobilier (40 %).

Pour autant, pas question de partir du jour au lendemain sur un coup de tête, tant l’organisation familiale demeure pour eux primordiale. Si 40 % des cadres se disent prêts à partir et s’installer avec l’ensemble de leur famille dès la prise de poste, la même proportion préfère en effet partir et emménager seuls le temps de concrétiser leur période d’essai.

En termes d’immobilier, 58 % des cadres propriétaires souhaitent vendre leur résidence parisienne pour pouvoir acheter en province. Du côté des locataires, 85 % désirent stopper leur location parisienne et42 % envisagent même d’acheter un logement en région, projet qu’ils ne pourraient pas se permettre à Paris.

 

* Méthodologie :

Etude réalisée par Cadremploi sur un échantillon de 3 689 candidats. Mode de recueil : les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne. Les répondants ont été sollicités via une campagne emailing routée sur la base opt-ins Cadremploi.

Dates de terrain : du 7 au 12 juillet 2016.

 

À propos de Cadremploi : 
Cadremploi est le 1er site emploi privé pour les cadres et les dirigeants en France. Véritable média de recrutement,Cadremploi met tous les moyens en œuvre pour répondre aux attentes des cadres en leur offrant les services clés d’une recherche d’emploi réussie : consultation d’offres d’emploi, dépôt de CV, alertes email, actualités et conseils (newsletter hebdomadaire, conseils carrières sur les CV, lettre de motivation, entretiens d’embauche, droit du travail …). Cadremploi, c’est 10 000 offres d’emploi actualisées en permanence, 4,8 millions de visites et 14 millions de pages vues par mois*.

Avec un site développé à 100% en « Responsive Web Design » et ses applications Iphone, Ipad, Iwatch, Android,blackberry, Nokia et WindowsPhone, Cadremploi est n°1 de l’emploi privé sur le mobile**.

* Source Xiti, 2015

** Source OJD, 2015