Collaborer, et si c’était la clé d’un recrutement réussi ?

463
0
easyrecrue

C’est l’histoire d’un recruteur qui recherche les meilleurs talents. Il manie l’art de la présélection des candidats, de l’évaluation des compétences, connaît parfaitement les techniques d’entretien, le tout savamment rythmé dans un processus de recrutement bien ficelé.

C’est l’histoire d’un manager qui voudrait bien une nouvelle recrue pour compléter son équipe. Il a les idées claires sur les compétences techniques qu’il devra maîtriser et sur la personne idéale avec qui il rêve de travailler.

Il serait bien naïf de penser que ces deux histoires sont différentes ! Même si, au détour d’un couloir, vous avez entendu le manager maugréer « les candidats que j’ai rencontrés ne correspondent pas à mes attentes », « si je pouvais avoir quelqu’un comme Camille », mais aussi le recruteur avancer « mes managers ne recrutent qu’à l’affect, et tant pis pour les compétences », « il a encore fait attendre mon candidat 20 minutes » !

En matière de recrutement pourtant, il s’agit bien d’une seule et même histoire que recruteur et manager doivent écrire à quatre mains pour aboutir au happy end : « Ensemble, ils recrutèrent les meilleurs talents ». Mais comment garantir cette collaboration fertile ? Éléments de réponse.

Une stratégie collaborative bien orchestrée

Pour écrire une histoire commune, il faut en définir la trame. Commencez par poser les bases, ensemble, en préparant une fiche de poste détaillée qui définira les détails techniques (périmètre du poste, date de prise de fonction, salaire…), mais surtout les missions et les compétences attendues (savoirs, savoir-être, savoir-faire). L’occasion pour le binôme de dresser le portrait du candidat idéal.

Et la collaboration ne s’arrête pas là, bien au contraire. Pour impliquer les managers, il ne suffit pas de les envoyer en entretien ! Ils doivent tenir un rôle précis, à chacune des étapes du processus de recrutement. Comment ? Par exemple en repensant le sourcing et en les impliquant dans la diffusion des offres auprès de leur réseau – c’est l’employee advocacy – ou encore en les intégrant à l’exercice de présélection.

Quant à l’entretien d’embauche, il s’agirait de professionnaliser un peu tout ça ! Pour être efficace, l’exercice doit être bien cadré et les managers briefés. Car ce sont eux que les candidats veulent voir – 64 % selon le baromètre Monster/Ifop. En effet, selon une étude Robert Walters, seuls 28 % des entreprises fourniraient un guide d’entretien contenant les critères d’évaluation, les questions à poser – ou ne PAS poser – et les bonnes pratiques générales. Le recrutement collaboratif repose sur la communication et sur le partage de compétences.

La vidéo comme accélératrice de la collaboration

Les histoires ne sont pas sans péripéties, des questions restent en suspens. Qu’est-ce qui pourrait bien faire que le recruteur ne passe plus des heures au téléphone à tenter de joindre des candidats pour déceler l’indécelable – la personnalité, les motivations ? Évitant ainsi au manager de perdre du temps en entretien avec des profils inadaptés. Qu’est-ce qui pourrait donner envie au manager de recruter et de s’impliquer aux côtés du recruteur dans cette lourde tâche ?

La solution ? EASYRECRUE l’a imaginée en proposant un outil de présélection vidéo. Fini le téléphone, le recruteur découvre les candidats issus du tri de CV comme s’ils étaient en face de lui au travers d’un entretien préenregistré. Plus de doutes sur les motivations ou la personnalité d’un candidat ! De plus, avec ses fonctions collaboratives de partage des entretiens et d’évaluation croisée, l’outil favorise la multiplication et la diversification des avis, ce qui permet de se prémunir contre les erreurs de casting. Et quel meilleur moyen d’impliquer les managers dans le processus. Bien entendu, n’oubliez pas de leur donner quelques conseils quant à l’évaluation des vidéos !