Comment digitaliser la formation ?

5829
0

 

Individualisation des parcours, réactivité business, mobilité croissante des apprenants sont parmi les défis majeurs lancés au secteur de la formation professionnelle. Pour y répondre, le digital learning s’avère d’une grande efficacité.

 

Chaque année, nous menons une grande enquête auprès des entreprises, administrations, organismes de formation sur les usages de la Formation professionnelle en France. Les résultats de l’enquête 2016 montrent que plus de 6 structures sur 10 ont commencé l’intégration du digital dans leurs dispositifs de formation. Cependant les changements amenés par le digital learning peuvent être source de difficultés dans sa mise en œuvre, aussi bien pédagogiques que technologiques. Pour accompagner nos clients dans la digitalisation de leur offre de formation, nous travaillons autour de plusieurs axes. Pour n’en citer que quelques-uns, voici trois recommandations que nous leur faisons.

 

1.   Accompagnez votre équipe vers le blended learning

On entend souvent le terme d’ « ubbérisation de la formation » comme une injonction faite aux services formation de digitaliser leurs dispositifs. Si l’on s’y penche, Ubber n’a pas révolutionné le transport de personnes mais la manière d’accéder à ce service et son modèle économique. Si l’on revient à la digitalisation de la formation, il ne s’agit donc pas de numériser son offre à tout prix mais plutôt d’optimiser la formation grâce au digital à plusieurs niveaux : ingénierie pédagogique, accompagnement des apprenants, outils du service formation…

Ces changements impacteront donc en premier lieu votre équipe dans ses façons de construire, concevoir et animer les parcours de formation. Pour l’acculturer aux nouvelles missions qui lui incombent, la stratégie du « fur et à mesure » sera très bénéfique : d’abord intégrer du numérique en formation présentielle, puis amener du distanciel dans les dispositifs avec par exemple du e-learning ou des classes virtuelles en amont ou en aval de séances présentielles, ensuite mixer toutes les modalités choisies et enfin développer du social learning. In fine et quelque soient les modalités pédagogiques que vous aurez choisies, votre projet de digitalisation de la formation ne pourra pas s’affranchir d’un dispositif d’accompagnement de chacun des acteurs du service formation.

 

2.   Acculturez votre cible à l’apprentissage digitalisé

Même si notre quotidien est baigné dans le numérique, notre éducation n’en a pour autant pas été marquée. Avant de digitaliser vos formations, il faut donc s’intéresser à votre public cible et à sa capacité à s’approprier les modalités que vous mettrez en place : distanciel, présentiel, asynchrone, synchrone… Comme avec votre équipe formation, veillez à intégrer le digital learning dans vos dispositifs de manière progressive pour y acculture vos apprenants petit à petit.

Face à ces changements d’accès à la formation, de rythme ou d’outils, vos apprenants auront besoin d’être accompagnés avant même le début de leur parcours. La définition d’un plan de communication et d’un programme de tutorat sera ainsi un des facteurs clé de réussite de la digitalisation de vos formations.

 

3.   Choisissez des outils évolutifs et adaptés à votre écosystème

L’offre de solutions logicielles de digital learning est immense et très concurrentielle, il peut donc s’avérer difficile de choisir. Que ce soit pour la production et la gestion de vos contenus (outils auteurs et LCMS) ou pour la diffusion de vos parcours (LMS), il sera en premier lieu important de repérer quels acteurs de votre écosysème seront impactés par ces outils : apprenants, concepteurs, formateurs, DRH, service facturation, DSI, managers, prestataires, OPCA, …

La seconde étape sera d’identifier leurs besoins et contraintes présents et futurs afin de sélectionner des outils qui y répondront et sauront évoluer pour continuer d’y répondre sur le long terme.

Troisième étape : vérifier que les solutions choisies répondent aux standards actuels du web et de la formation. Cela vous permettra une interopérabilité entre les outils mis en place et les dispositifs créés.

En conclusion, la réussite de votre projet digital learning repose en priorité sur la définition d’une stratégie globale traitant l’ensemble des niveaux impactés : l’ingénierie pédagogique, la gestion du projet en relation avec tout votre écosystème, les outils à intégrer, l’accompagnement de votre équipe formation et de vos apprenants.

 

Raphaël Luttiau, responsable pédagogique et formateur ISTF