Comment faire face aux absences répétées d’un collaborateur ?

261
0
Absences répétées d'un collaborateur

Dans toutes les entreprises, de nombreux employeurs sont confrontés aux absences répétées d’un ou plusieurs collaborateurs. Et cela peut devenir un handicap pour la productivité de l’entreprise. Comment ces derniers peuvent-ils y faire face ? Explications !

Comment l’employeur doit-il réagir ?

La plupart du temps, les absences répétées d’un collaborateur entrainent un coût significatif pour l’entreprise. En effet, même si elles sont injustifiées, ces dernières peuvent mettre en péril l’activité de l’entreprise notamment lorsque le collaborateur en question est « expert » sur son poste !

Lorsqu’un employeur se retrouve face à une absence injustifiée de l’un de ses collaborateurs, il doit prendre les devants et agir. En effet, dans un premier temps, il est recommandé d’attendre 48 heures, délai légal pour l’envoi de l’arrêt de travail par le collaborateur.

Passé ce délai de 48 heures, il peut envoyer au collaborateur un courrier de mise en demeure de justifier son absence ou bien évidemment de reprendre son poste au sein de l’entreprise.

Il convient de rappeler que la prescription aux absences injustifiées est de 2 mois.

Notez-le : la plupart du temps, lorsqu’un collaborateur s’absente très souvent, l’employeur n’a pas d’autre choix que de recourir au contrat à durée déterminée pour pallier l’absence de ce dernier. Bien évidemment, cela représente un coût supplémentaire pour l’entreprise !

Par ailleurs, il se peut que le collaborateur en question ne revienne pas dans l’entreprise. Il s’agit bien évidemment du cas le plus grave. L’employeur peut dans ce cas bien précis le convoquer à un entretien préalable en vue d’un licenciement.

Les absences répétées : un gouffre financier pour les entreprises ?

Nous le savons tous : les absences répétées même si elles sont justifiées désorganisent l’entreprise et fragilisent cette dernière. En effet, il convient de réorganiser les plannings, revoir l’organisation de l’équipe ou encore faire appel à des CDD ou des intérimaires. A noter que ces derniers ne connaissent pas forcément le poste en question puisqu’ils sont appelés pour une tâche temporaire et précise.

Par ailleurs, il est indéniable pour les employeurs de s’attarder sur le taux d’absentéisme de leur entreprise. Ces derniers doivent également cerner les causes pour bien comprendre.

Notez-le : un absentéisme très élevé démontre très souvent un dysfonctionnement profond de l’organisation !

L’absence en elle-même ne pose pas un problème particulier, c’est son caractère répétitif qui l’est !

Attention : certains collaborateurs sont des adeptes des arrêts de complaisance et il est difficile de déceler le « vrai » malade de celui qui simule !

A noter que face à la recrudescence des absences pour maladie, les entreprises s’attardent beaucoup plus sur le bien-être des salariés ! En effet, la qualité de vie au devient essentielle pour ces dernières. Bonne nouvelle !

Néanmoins, nous pouvons également se poser la question du présentéisme qui peut parfois conduire à l’absentéisme. Affaire à suivre…

Yasmine BELHO