Comment favoriser la mobilité interne : l’exemple du Groupe Auchan

767
0
mobilité interne, mobilité, motivation, Pearson TalentLens, gestion des talents
Chef de Rayon

Pour de nombreuses sociétés, la mobilité fait partie de la culture d’entreprise mais elle est parfois difficile à concrétiser. Des outils et programmes y contribuent, comme le montre l’exemple du Groupe Auchan.

QUELS RESSORTS, POUR QUEL PROFIL MOTIVATIONNEL ?

Pour le Groupe Auchan, un enjeu RH important visait à rendre chaque collaborateur acteur de sa mobilité. Le recours à la solution Motiva s’est imposé pour le concrétiser, comme l’explique Valéria Mascellani, consultante RH pour Pearson TalentLens. « Il s’agit d’une plateforme interactive qui permet de faire le point sur ses moteurs personnels, ses préférences, et d’utiliser ces données pour construire un projet profes­sionnel. » Pour la consultante, il s’agit d’un changement de paradigme : « Les entreprises sont focalisées sur les compétences, davantage que sur la motivation. Or disposer des compétences sans avoir un niveau motivationnel suffisant ne permet qu’une exploitation partielle du potentiel. De plus, de nombreuses études confirment le rôle de la motivation dans l’acquisition de compétences ».

Motiva permet donc de répondre à plusieurs questions : quels sont les ressorts de motivation d’un individu ? Quels postes correspondent à son profil motivationnel ? « En donnant aux collaborateurs la pos­sibilité de mieux se connaître, ils peuvent ensuite relier leur profil motivationnel aux opportunités proposées par l’entreprise. » Pour le Groupe Auchan, la probléma­tique de fidélisation des collaborateurs se heurtait à une limite, rappelée par Valéria Mascellani : « De nombreux collaborateurs veulent devenir directeur de magasin, or il n’y a pas suffisamment de postes pour répondre systématiquement à cette attente. De plus, on observe souvent une représentation « magique » de cette fonction, en décalage avec la réalité. L’idée était donc d’ouvrir le champ des possibles. »

LA SOLUTION MOTIVA ET SON IMPACT SUR LA MOBILITÉ

Le questionnaire permet de se positionner par rapport à une centaine de motivations, puis de déterminer douze ressorts clés qui sont ensuite hiérarchisés – par exemple, l’immersion internationale ou le travail en équipe. « Le collaborateur peut repérer le gain de ressorts motivationnels associé aux autres métiers – et la perte de ceux qui s’expriment dans le métier actuel », indique Jérôme Iborra, consultant RH pour TalentLens. Depuis trois ans, le Groupe Auchan mène deux cam­pagnes Motiva par an, et la plateforme est devenue un outil important de la politique RH. Comme l’explique Jérôme Iborra, « des collaborateurs ont pu mûrir leur réflexion et envisager de nouvelles pistes ».

La plateforme Motiva s’adapte aux besoins de l’entre­prise, par exemple en intégrant des vidéos sur les trois critères du métier idéal, décrits par le consultant : « Le métier me correspond ; le métier apporte de la valeur aux autres ; je suis capable d’acquérir les compétences nécessaires à son exercice ». Si les deux premiers points sont remplis, nous sommes dans le domaine du rêve, qui peut être concrétisé par de la formation. « Le cas le plus fréquent correspond à un individu capable d’exer­cer un métier qui a de la valeur, mais qui ne correspond pas à ses ressorts motivationnels, indique Jérôme Iborra. La priorité est de devenir un expert de soi-même pour identifier ses motivations les plus pro­fondes. »

Pearson TalentLens