Dématérialiser ses bulletins de paie : 4 raisons pour se lancer !

4089
0

 

Au 1er janvier 2017, la mise en application du décret de la Loi El Khomri relatif au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels créera un environnement très favorable à la dématérialisation du bulletin de paie. Pas encore convaincus ? Clément Buyse, DG de PeopleDoc, l’éditeur d’une plateforme SaaS de digitalisation des processus RH, vous liste 4 raisons de se lancer dès maintenant.

 

Raison n°1 : Opt-out & CPA, une dynamique positive

La Loi Travail a pour objectif d’améliorer le dialogue social, permettre une plus grande souplesse aux entreprises tout en donnant plus de protection aux salariés.

Surtout, elle crée un climat plus favorable que jamais à la digitalisation des documents RH en entreprise. Deux éléments de la Loi Travail encouragent particulièrement la dématérialisation :

  1. Jusqu’à présent, le passage au bulletin de paie électronique était soumis à l’accord préalable du salarié. On change de paradigme ; seule une opposition formelle du salarié peut l’en empêcher. C’est ce qu’on appelle le principe de l’opt-out.
  2. La création du Compte Personnel d’Activité (CPA), qui a notamment pour objectif la possibilité d’accéder à une plate-forme permettant la consultation des bulletins de paie dématérialisé.

C’est une approche avec laquelle nous sommes en phase, je dirais même dont nous sommes les précurseurs, puisque nous la défendons depuis nos débuts, chez PeopleDoc. Notre plateforme, qui intègre le coffre-fort électronique MyPeopleDoc ® est un service éprouvé et adopté par plusieurs millions de salariés, et répond ainsi à deux promesses : optimiser la productivité RH tout en améliorant la qualité de service délivrée aux salariés.

 

Raison n°2 : c’est un bol d’air pour les RH

La dématérialisation des bulletins de paie, et d’une manière plus générale la digitalisation RH permet de fluidifier les rapports entre RH et collaborateurs, en automatisant les tâches qui doivent l’être.  En d’autres termes, la fonction RH doit pouvoir créer, monitorer et optimiser les workflows, le tout sans compétences techniques. Pourquoi ?

Cela lui libère plus de temps pour se positionner sur une fonction plus stratégique dans l’entreprise tout en contribuant à améliorer la qualité de services apportées aux salariés. Concrètement, la dématérialisation des bulletins de paie, cela représente moins de papier à stocker, et d’enveloppes à envoyer, moins de risques de sécurité liés à la perte de documents… au profit de plus de relationnel et d’actions de fonds.

 

Raison n°3 : c’est en phase avec les nouvelles attentes des salariés

Les collaborateurs deviennent toujours plus exigeants dans leur demande de services personnalisés et à haute valeur ajoutée. Cela se traduit de plusieurs manières : optimisation de l’expérience collaborateur, accès à des outils digitaux et à de la documentation en ligne …

Pour chaque bénéficiaire d’un compte CPA, les avantages sont nombreux : un accès facilité aux données salariés, une sécurité des données renforcée, un meilleur suivi de la carrière professionnelle et de ses droits. Le tout, en contribuant à faire tomber la barrière technologique entre vie professionnelle et vie privée.

 

Raison n°4 : le coffre-fort électronique, un quick-win

Certains projets de digitalisation RH ont l’avantage d’être plus rapides dans leur implémentation et visibles que d’autres. Un workflow lié à la gestion de la paie peut aboutir en un mois seulement. Tous les collaborateurs en seront impactés et la fonction RH en sera valorisée auprès des salariés comme du Comité de Direction. Toute l’organisation sera ainsi susceptible de soutenir de nouvelles initiatives.

Mon conseil : le digital est fondamentalement itératif. Pour débuter une stratégie de digitalisation des process RH sur l’ensemble du parcours du salarié, il faut procéder par étapes. Le schéma directeur parfait n’existe pas et nécessitera de toute manière des réajustements, parfois très lourds. Le digital, c’est aussi un état d’esprit dont découle le principe du droit à l’erreur : la stratégie des petits pas est la plus sûre des manières de réussir.

 

En bref : face à la digitalisation RH, plus de doute, il faut se lancer ! La dématérialisation des bulletins de paie, encouragée par la Loi El Khomri, constitue une entrée en matière très efficace.