Les collaborateurs : leur souhait de départ et l’attitude de l’employeur !

1713
0
Départ collaborateurs, démission, chantage salarié
Départ collaborateurs

On entend souvent les manager se plaindre de leurs collaborateurs sous prétexte qu’ils ne sont pas compétents ou qu’ils possèdent un savoir-être « particulier ». Néanmoins, que faire si un collaborateur qui fait du « bon travail » souhaite partir ? Explications !

Ne les retenez pas !

Trouver le bon candidat au bon poste est l’une des premières missions du responsable recrutement. Mais le conserver dans ses effectifs, pendant très longtemps, est très difficile en pratique. Pour cela, il est impératif de prévoir des perspectives d’évolutions sur le long terme.

Par ailleurs, il n’est pas rare qu’au sein d’une entreprise, un manager voit une multitude de ses profils, quitter à un moment donné l’entreprise, pour une raison ou pour une autre. Et souvent se pose la question suivante : dois-je le retenir ou le laisser quitter l’entreprise ?

Nous vous disons tout :

Le collaborateur qui veut monter sa propre entreprise. Il n’y a aucun intérêt à la retenir !

Celui qui souhaite partir sans aucune raison particulière mais qui est devenu avec le temps agressif, et surtout qui n’est plus en accord avec les valeurs de l’entreprise, il est impératif de le laisser partir.

Le collaborateur clé, au fort potentiel, vient de poser sa démission et la probabilité de retrouver les mêmes compétences est faible pour ne pas dire impossible ! Comment réagir ? Dans un premier temps, il est impératif de comprendre quelles en sont les raisons. Est-ce un problème de rémunération ? S’ennuie-t-il sur son poste ? N’est-il plus en adéquation avec les valeurs de l’entreprise ? Si vous avez la possibilité de le retenir par le biais de la rémunération, faite-le. Néanmoins, si c’est pour une autre raison, vous n’y trouverez aucun intérêt !

En ce qui concerne le collaborateur pour lequel le manager n’a pas confiance, si à un moment donné, il souhaite quitter l’entreprise, ne le retenez pas ! Vous n’en tireriez rien de positif, si ce n’est des éventuels soucis par la suite.

Lorsqu’un manager se retrouve face à un départ de l’un de ses collaborateurs, ce dernier pense immédiatement qu’il faut négocier pour l’empêcher de partir. Néanmoins, dans la pratique, il n’est pas recommandé de le retenir car dans sa tête, il est déjà parti ! Ce qui veut dire que sa motivation n’est plus au rendez-vous !

Un cas particulier concerne la génération Y : nous le savons tous, ils ne sont pas « stables professionnellement parlant » et cette dernière recherche la diversité au niveau de l’expérience. Il est recommandé de les laisser s’envoler vers d’autres horizons !

Notez-le : la fausse démission pour obtenir une augmentation s’appelle du chantage ! Laissez-le suivre sa voie !

Enfin, il arrive parfois qu’un collaborateur soit compétent mais qui possède un savoir-être « insupportable », à la limite de l’insolence. En effet, ce dernier n’hésite pas, par exemple, à dénigrer l’entreprise lorsqu’il est à l’extérieur. Laissez-le partir !

De toute évidence, il faut retenir qu’il est préférable d’avoir en tête qu’à un certain moment, il est nécessaire de laisser partir la personne.

Retenez-les et surtout fidélisez-les !

A l’inverse, au sein d’une entreprise, certains collaborateurs souhaitant partir, méritent qu’un employeur s’attarde sur leurs cas pour les conserver le plus longtemps possible.

Le collaborateur qui excelle partout c’est-à-dire aussi bien au niveau de son savoir-faire, que de son savoir-être, mais surtout qui est proactif et a pour ambition de faire évoluer son entreprise, il est impératif d’essayer de le conserver dans ses effectifs le maximum de temps. Ce type de profil (rare) mérite d’être retenu.

Par exemple, le collaborateur présent au sein de la création de l’entreprise, qui possède l’historique, les compétences nécessaires aux différents logiciels et technologies, méritent d’être écoutés et retenus. Vous perdrez gros !

Mais attention : s’il possède une compétence unique, pointue et surtout rare, vous risqueriez de semer le désordre dans les grilles de rémunération si vous souhaitez l’augmenter !

Parfois, certaines entreprises utilisent le talent management pour retenir et fidéliser ses collaborateurs.

De toutes les manières, la communication est l’élément majeur de la fidélisation des collaborateurs, qu’elle soit ascendante ou descendante. A noter qu’un collaborateur qui travaille bien, doit impérativement être récompensé.

Retenir les collaborateurs à haut potentiel tient du défi !

Yasmine BELHO