Les difficultés de recrutement des employeurs en 2017 !

1244
0
difficultés de recrutement

En 2017, de nombreux employeurs ont du mal à trouver les profils adéquats aux postes qu’ils souhaitent pourvoir et cela, malgré un taux de chômage élevé. Quelles en sont les raisons ? Quels sont les métiers les plus compliqués à recruter ? Explications !

Le recrutement en 2017 : un constat effroyable !

De nombreuses entreprises ont aujourd’hui des difficultés pour recruter les « meilleurs talents ». La principale cause est le manque réel de visibilité sur les emplois et compétences dont l’entreprise a besoin et qui permet aux recruteurs d’adopter les bonnes approches. Et aujourd’hui, les entreprises ne peuvent plus se tromper sur les profils qu’elles veulent !

Notez-le : les entreprises ont l’obligation de faire preuve d’une stratégie sans faille de leur politique de recrutement !

Pour certains auteurs, si les employeurs ont également du mal à recruter, c’est notamment parce que ces derniers souhaitent une personne répondant aux exigences propres à leur structure, avec des diplômes de plus en plus élevés, du savoir-faire ainsi que du savoir-être irréprochable. En d’autres termes, le « mouton à cinq pattes » !

A noter qu’en 2017, les professionnels du recrutement ont déclaré qu’il est plus difficile de recruter des profils qualifiés qu’en 2016 pour essentiellement 2 raisons :

-l’identification des candidats ayant les compétences recherchées ;

-la complexité de l’économie qui demande de plus en plus d’aptitudes

Par ailleurs, plus l’entreprise est grande, plus les difficultés sont grandes.

En ce qui concerne les postes les plus difficiles à pourvoir, ce sont les ouvriers qualifiés (électriciens, maçons, plombiers..) mais également les profils commerciaux ou financiers.

Comment faire face à cette pénurie ? Telle est la question que se posent de nombreux employeurs en 2017 !

Il convient également de préciser que les profils informatiques comme notamment les développeurs demeurent des denrées rares !

Les professionnels de santé ainsi que les chauffeurs sont également difficiles à recruter aujourd’hui ! Et cela, malgré des propositions intéressantes de la part des entreprises.

Notez-le : au niveau mondial, de nombreux pays font le même constat !

Par ailleurs, les raisons évoquées par les employeurs la plupart du temps sont les suivantes :

-le manque de compétences techniques ;

-le manque d’expérience ;

-des prétentions salariales trop élevées

D’autres économistes considèrent que si ce constat existe aujourd’hui, c’est parce que les entreprises veulent le candidat « idéal » à moindre frais.

Quelle stratégie à mettre en place impérativement ?

Pour remédier à ce fléau, il est impératif pour les entreprises de mettre en place des stratégies RH pour y remédier comme par exemple, si cela est possible, former en interne des collaborateurs avec les compétences recherchées. En effet, on ne recrute pas au petit bonheur la chance !

Notez-le : de nombreuses entreprises estiment ne pas forcément être alignées par rapport aux objectifs stratégiques de l’entreprise !

La principale raison réside dans le manque réel de visibilité sur les compétences dont l’entreprise aura besoin dans le futur. L’entreprise doit impérativement mettre en place les « bonnes approches ».

Par ailleurs, il revient au service ressources humaines d’utiliser le digital pour approcher et surtout attirer les candidats. En effet, il s’agit d’utiliser les bons outils !

Les secteurs qui recrutent en 2017 !

Même s’il existe des métiers ou il est difficile de recruter, il y a tout de même des secteurs en pleine croissance aujourd’hui ! Ce sont les suivants :

-Le numérique

-L’industrie

-La restauration

-La vente

Pour ces secteurs en particulier, les cabinets de recrutement mettent en place toute sorte de test dans le but de proposer le candidat « parfait » ou du moins, qui correspond le mieux aux compétences recherchées par les entreprises.

D’après une enquête récente, ce sont près de 800 000 postes à pourvoir chaque année d’ici 2022. Ces postes correspondent à des départs en fin de carrière ou à des créations d’emploi, avec quelques tendances lourdes qui se dégagent comme la tertiarisation des métiers et une progression de la part des femmes dans l’emploi.

Souvent l’entreprise pense qu’il y a pénurie de talent alors qu’en réalité, elle ne se concentre pas sur la stratégie qu’elle doit adopter. De toutes les manières, le talent reste la denrée la plus rare à trouver. Affaire à suivre…

Yasmine BELHO