Être soi-même au travail: est-ce possible?

1378
0
Être soi-même au travail
Être soi-même au travail

Nous le savons tous : dans le monde professionnel, le savoir-être est tout aussi important que le savoir-faire. Néanmoins, la plupart du temps, de nombreux collaborateurs n’osent pas forcément dire les choses par peur de blesser, ou être tout simplement eux-mêmes ! Est-ce qu’il est réellement possible de « jouer un rôle » au travail ? Explications !

Tout d’abord, il convient de préciser que dans de nombreuses professions, il est obligatoire de porter un uniforme, et dans toutes les entreprises, les collaborateurs ont l’obligation de « respecter », ou du moins « suivre » la culture d’entreprise. Est-ce que pour autant, ces derniers peuvent être eux-mêmes ? De quelle manière est-il possible d’être soi-même sans trop s’exposer ?

D’une manière générale la peur de perdre son emploi pousse le collaborateur à respecter les règles existantes au sein de l’entreprise, et tant pis s’il ne s’y retrouve pas ! La plupart du temps, il a l’obligation de « jouer un rôle » ! En effet, le travail avant tout !

Il convient également de préciser que le travail possède indéniablement une connotation négative car il est lié à la contrainte sociale et donc à la soumission. A partir de là, plusieurs comportements en découlent :

Il y a le collaborateur qui pense qu’il faut impérativement être soi-même au travail : ce dernier prend tous les risques possibles et inimaginables, c’est-à-dire qu’il dit ce qu’il pense, quand il veut et à qui il veut ! De ce fait, il est en parfait accord avec ce qu’il est et s’y retrouve parfaitement !

Il y a le collaborateur en retrait, qui suit ce que l’entreprise lui précise de dire et de faire. Ce dernier ne se met pas en avant, il écoute les autres et ne dit rien. Généralement, il est un « suiveur » et non un « leader ». Pour lui, cela doit être très compliqué de ne pas dire ce qu’il a envie de dire. La plupart du temps, il est frustré !

Il y a le collaborateur qui joue un rôle : il est totalement différent dans sa vie personnelle. En effet, sur le lieu de travail, il enfile un masque et se fait passer pour une autre personne. Pour cela, il se contient énormément. Néanmoins, à quel moment la réalité reprend le dessus ?

En réalité, il est impératif de faire entre les valeurs personnelles, et celles de l’entreprise pour ne pas se perdre. Aucune des deux composantes ne doit prendre le dessus l’une sur l’autre, et il est impératif de trouver un juste milieu ! Par exemple, un collaborateur a le droit d’exprimer son mécontentement, comme il a le droit d’exprimer ce qui lui semble bien.

Néanmoins, nous le savons tous que dans le premier cas, le collaborateur en question sera rapidement « mal vu » parce qu’il n’est jamais bon d’avoir un avis contraire à celui de la Direction. Et c’est évidemment bien dommage !

Notez tout de même que certaines entreprises non françaises laissent aux collaborateurs la possibilité de dire ce qu’ils pensent mais cela reste tout de même très rare ! A quand, la disparition des mœurs sur le sujet ?

Attention : il est impératif d’être soi-même, de ne pas faire quelque chose contraire à notre personne, au risque de se perdre.

Notez-le : pour certains auteurs, ne pas être soi, c’est refuser de s’exprimer, de dire ce que l’on pense !

N’oublions pas que la société actuelle est un lieu de représentation ou nous affichons constamment notre vie. Et vous, êtes-vous réellement vous-même au travail ? Comment vous vous y prenez ?