Dialogue social: comment faire bouger ses lignes ?

302
0
dialogue social, syndicat
dialogue social

En France, dans pratiquement toutes les entreprises, le dialogue social avec les syndicats est très compliqué. Et pour causes : de nombreux désaccords ! Existe-t-il pour autant des solutions pour « casser » les barrières existantes ? Explications !

Un dialogue social toujours autant compliqué ?

Tout le monde en France veut beaucoup plus de dialogue social ! Mais rien n’y fait : les relations entre les employeurs et les salariés sont toujours autant conflictuelles.

En entreprise, le dialogue social désigne principalement les relations entre l’entreprise et les salariés. Il a pour but de trouver des compromis et améliorer la situation financière de l’entreprise. Même si les salariés sont certains qu’ils doivent avancer main dans la main, dans les faits, cela ne se passe pas de cette manière !

D’une manière générale, il permet aux entreprises de résister à la crise !

Notez-le : le dialogue social a pour objectif de favoriser la mise en place de consensus entre les parties qui participent au débat.

Néanmoins, la France est considérée comme un pays conflictuel car elle rencontre des difficultés en matière de dialogue social. En effet, il est pratiquement rompu. Dans de nombreuses entreprises, la plupart du temps, les dirigeants perçoivent les syndicats comme des « ennemis » cherchant à remettre en cause systématiquement leurs décisions. Mais nous le savons tous : la rupture du dialogue social ne sert à personne !

Pourtant, ce qui est contradictoire, c’est que les employeurs et les salariés ont la volonté de travailler ensembles.

Par ailleurs, il convient de préciser qu’historiquement, il a été créé dans la « méfiance » et cette dernière est restée avec le temps et aujourd’hui, les dirigeants tentent de s’en sortir !

Vers une amélioration du dialogue social ?

Il faut avoir en tête que les salariés et les employeurs partagent un intérêt commun, celui d’améliorer la performance de l’entreprise.

Par ailleurs, il semblerait que le Président de la République, Monsieur Emmanuel MACRON veuille rétablir le dialogue social, c’est en tous les cas ce qu’il a affirmé dernièrement. En effet, en fusionnant les instances représentatives du personnel, il réduit le nombre de réunion et cela améliore forcément le dialogue. Pas certain que les salariés soient ravis !

Rappelons également que l’un des enjeux majeurs de la Loi Rebsamen est « de remettre le salarié au centre de la négociation et du dialogue social en entreprise ».

Pour éviter la crise et tenter d’améliorer les choses, il est primordial de recentrer le dialogue social au niveau de l’entreprise. Il faut également mettre en place un véritable travail de fond sur le terrain dans le but de faire avancer les causes communes. C’est vraiment un travail à long terme mais il faut être patient !

L’enjeu est surtout à la fois dans la prise en considération des salariés, mais également dans la participation active à la vie de l’entreprise.

De toutes les manières, à partir du moment où tous auront compris que le but du dialogue social est de faire valoir les intérêts individuels et collectifs, il n’y aura certainement plus de conflit. Néanmoins, ce n’est pas demain la veille ! Affaire à suive…

Yasmine BELHO