Fatigue professionnelle : pas facile à comprendre !

794
0
salarié fatigué, fatigue professionnelle
Fatigue professionnelle

Tout le monde en parle mais personne ne sait exactement ce que c’est : le mal professionnelle qu’est la fatigue professionnelle se manifeste de plus en plus tôt et surtout sur de nombreux salariés. Mais comment la déceler ? De quelle manière gérer un collaborateur sui craque ? Explications !

Etat des lieux de la fatigue professionnelle aujourd’hui !

La fatigue professionnelle peut être définie comme un état dans lequel le collaborateur touché ne se repose plus. Ce dernier ne fait que travailler, même à la maison. De ce fait, il est constamment fatigué et cela a un impact aussi bien sur sa santé morale que physique.

Notez-le : la plupart du temps, le collaborateur ne sait pas qu’il est atteint de « fatigue professionnelle » !

Par ailleurs, il convient tout de même de préciser qu’il ne faut pas tout mélanger. En effet, parfois, il peut s’agi uniquement d’un surmenage. Néanmoins, dans tous les cas, il est recommandé d’agir rapidement ! Il est important de préciser que certains collaborateurs sont victimes de fatigue chronique et cela, ce n’est pas facile pour s’en sortir !

Notez-le : de nombreuses professions demandent un investissement important !

Attention : la fatigue professionnelle ne doit pas être confondue avec le stress !

L’après fatigue professionnelle est le burn-out ! Il est donc plus qu’important de la comprendre pour mieux la prévenir. Néanmoins, il convient tout de même de distinguer les deux. En effet, la fatigue professionnelle peut toucher tout le monde et peut être passagère contrairement au burn-out. Ce dernier est défini comme un sentiment de fatigue intense, une perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail.

Notez-le : la fatigue professionnelle est dangereuse car c’est un véritable cercle vicieux !

D’une manière générale, la fatigue professionnelle n’est pas normale et peut-être la conséquence de plusieurs facteurs. Elle est certes peu comprise, mais bien prise en charge et il est impératif de prendre le problème à la racine.

Précisons tout de même qu’en février dernier, Madame Muriel Pénicaud, la Ministre du travail a déclaré que le « burn-out n’était pas une maladie professionnelle ».

Enfin, une étude récente a démontré que près de la moitié des salariés français ont déclaré avoir déjà été victimes de fatigue professionnelle. C’est énorme !

Les signes avant-coureurs !

Les signes d’un épuisement professionnel ne sont pas toujours flagrants. En voici quelques exemples :

-une démotivation constante

-le sentiment d’être incompétent

-le sentiment d’échec

-la baisse de confiance en soi

-une attitude cynique

-un énervement constant

-le sommeil perturbé

-une fatigue persistante

Par ailleurs, il est parfois très difficile de faire la différence entre une grosse fatigue ou un début de burn-out. Néanmoins, il est impératif d’identifier les « zones de fragilités ».

Par ailleurs, les personnes susceptibles d’avoir une fatigue professionnelle bien prononcée sont celles qui sont capables de beaucoup travailler, sans jamais demander de l’aide. On les prénomme les « perfectionnistes » !

Notez-le : il est tout-à-fait possible d’être fatigué mais de manière constante !

Quelques recommandations pour agir efficacement !

Il appartient au manager mais surtout au service ressources humaines de bien gérer ce type de situation et surtout de ne pas laisser le collaborateur atteint de fatigue professionnelle dans le déni.

Avant que la situation ne s’aggrave, il est impératif également d’en parler à son médecin traitant, au service ressources humaines mais également au médecin du travail.

On recommande souvent aux entreprises de mettre en place une démarche de prévention des risques psychosociaux (RPS) et surtout de prendre en charge rapidement les collaborateurs en question.

Par ailleurs, concernant les collaborateurs atteints de fatigue professionnelle, il est impératif d’avoir en tête, que certes le travail est important mais que ce n’est pas le seul élément dans la vie. En effet, la vie personnelle est toute aussi importante !

De toute évidence, la qualité de la vie au travail est un sujet qu’il ne faut pas prendre à la légère

Yasmine BELHO