La fidélité à l’entreprise : est-ce encore d’actualité en 2017 ?

1119
0

De nombreux salariés ne sont pas complétement satisfaits de l’entreprise dans laquelle ils travaillent et cela, pour de nombreuses raisons. Entre la recherche d’une meilleure rémunération ou des conditions de travail de qualité, la réponse est sans appel. Néanmoins, quelles sont les véritables raisons ? Explications !

Les raisons d’une volonté d’être infidèle à son entreprise !

Selon un sondage récent, il semblerait que 51% des français seraient prêts à changer d’entreprise en 2017. Mais pour quelles raisons ?

Il convient tout de même de rappeler qu’aucun salarié n’est lié à vie avec son employeur. En effet, il y a toujours possibilité de quitter son entreprise notamment par le biais de la démission.

Aujourd’hui, les salariés français ont soif de nouveauté et sont très impatients. En effet, ces derniers s’ennuient vite dans ce qu’ils entreprennent !

La plupart du temps, les salariés pensent que c’est en changeant d’entreprise qu’ils vont pouvoir gagner beaucoup plus d’argent ou évoluer. Énorme erreur !

Attention : il ne faut pas confondre « changer d’entreprise » et « changer pour mieux » ! Il y a un travail en amont à effectuer de la part du salarié sur la culture d’entreprise, le turn over…

Ce qui pousse en priorité un salarié à quitter son entreprise, c’est dans un premier temps la rémunération (53%). Ensuite, c’est l’évolution de carrière !

A contrario, ceux qui ne souhaitent pas quitter leur entreprise, c’est généralement soit parce qu’ils y sont biens, soit parce qu’ils n’ont pas pu bénéficier d’opportunités professionnelles. De temps en temps, la proximité du lieu de travail et les bonnes relations avec les collègues restent des facteurs qui n’encouragent pas les collaborateurs français à quitter leur entreprise.

Par ailleurs, il arrive très souvent qu’un employeur essaie de retenir retienne son collaborateur en lui promettant un poste à responsabilités…

Notez-le : la fidélité à son entreprise n’a plus aucun sens en 2017 !

La fidélité continue-t-elle de payer en 2017 ?

Si un employeur souhaite conserver ses collaborateurs, ce dernier doit miser sur un certain nombre de choses dont notamment la satisfaction de leurs attentes en termes de qualité de vie au travail ou de modulation du temps de travail.

Notez-le : près d’un tiers des salariés français restent tout de même fidèle à leur entreprise !

Généralement, lorsqu’une personne entre au sein d’une entreprise, la première phrase qu’il prononce est la suivante : je ne resterai pas longtemps ici ! Et dix ans plus tard, il y est encore. En effet, certains d’entre eux sont attachés à la culture d’entreprise, à sa valeur.

Rappelons tout de même qu’il est quand même possible d’évoluer au sein de la même entreprise !

De nombreux salariés souhaitent rester fidèle à leur entreprise parce que tout simplement, ils ne recherchent pas activement un autre emploi, mais également parce que le côté financier peut faire peur.

Pour les entreprises, la fidélité continue à payer en 2017 contrairement à ce que peuvent penser les salariés français. Elle reste tout de même une attitude gagnante !

Par ailleurs, sur l’ensemble d’une carrière, une enquête récente a démontré que les salariés qui s’en sortent le mieux sont finalement ceux qui restent le plus longtemps dans la même entreprise. La mobilité externe a un effet positif en début de carrière, mais le salarié doit savoir s’arrêter un jour.

D’une manière générale, peu importe la situation dans laquelle se trouve le collaborateur, s’il existe une confiance avec la Direction, il n’y a aucune raison de quitter l’entreprise. Encore faut-il que tout le monde pense de la même manière…

Yasmine BELHO