La flexibilité des horaires : les avantages et inconvénients

4074
0
temps de travail

L’avènement des nouvelles technologies a bouleversé le marché du travail tant dans sa forme que dans sa mise en œuvre. Les changements amorcés il y a une dizaine d’années, font partie intégrante du paysage de la majorité des entreprises françaises qui s’y adaptent tant bien que mal. Les défis à relever pour les DRH sont nombreux et ne sont pas sans poser de difficultés. La flexibilité des horaires est l’une des problématiques auxquelles sont de plus en plus confrontés les DRH. Les sollicitations dans ce sens, d’abord marginales sont devenues plus fréquentes obligeant les entreprises à repenser les modes de travail au sein de leur organisation. Pourtant, si la flexibilité des horaires présente certes des inconvénients, elle est également sources d’avantages pour les salariés et les entreprises.

Explications.

Horaires flexibles : les bénéfices pour les salariés et les organisations

 

L’aménagement des horaires contribue à l’épanouissement personnel des employés et améliore leur performance.

 

En effet, les salariés dont l’entreprise a opté pour une organisation flexible des horaires, mettent en avant une meilleure gestion de leurs obligations personnelles et professionnelles. À titre d’exemple, le salarié n’est pas tenu de poser une demi-journée lorsqu’il a un rendez-vous médical ou lors de la rentrée des classes de ses enfants. Il peut tout à fait s’absenter quelques heures au cours de la journée au vu et au su de tout le monde y compris de son employeur. La souplesse ainsi offerte aux employés est également avantageuse pour l’entreprise à plusieurs égards : les salariés moins stressés, sont plus épanouis et s’impliquent davantage dans l’exercice de leurs fonctions.

La flexibilité des horaires est un atout majeur en termes de recrutement

 

L’aménagement des horaires permet à l’entreprise d’être est perçue par ses employés mais également par les tiers, comme une entreprise proche des considérations de ses salariés, une entreprise « où il fait bon vivre ». Ce point est à la fois important en termes de réputation mais aussi, en termes de recrutement puisqu’elle attirera davantage de candidats et notamment les jeunes talents, les millénials, à la recherche de souplesse et de flexibilité.

Des horaires souples pour lutter contre les retards et l’absentéisme

 

Les retards ou les absences liés aux dysfonctionnements des transports en commun ou aux embouteillages sont devenus monnaie courante. Ces aléas ajoutés aux éventuels mouvements sociaux, posent de réels soucis aux salariés et aux organisations. Les salariés arrivent en retard sur leur lieu de travail ou sont absents bouleversant parfois, l’organisation de travail de leurs collaborateurs voire de tout un service. Au-delà, le temps de trajet est source de fatigue et de stress pour les employés qui de ce fait sont moins productifs.

 

La flexibilité des horaires : les inconvénients pour les employés et les entreprises

Opter pour l’aménagement des horaires n’est pas chose aisée et présente des inconvénients dont il ne fait minorer l’importance.

L’aménagement des horaires n’est pas possible pour tous les types de postes

L’aménagement des horaires est envisageable pour certains postes seulement. En effet, si la mise en place d’horaires flexibles est envisageable pour les managers, les services administratifs ou pour les employés travaillant exclusivement sur Internet (Webdesigners, développeurs etc.), elle est exclue pour tous les postes ayant un contact direct avec la clientèle ou travaillant dans des usines de montage par exemple.

La flexibilité des horaires peut être mal vécue ou complexe à gérer

 

La mise en place d’un tel aménagement constitue pour certains employés, un véritable bouleversement. Certains auront besoin d’un temps d’adaptation alors que d’autres auront de réelles difficultés à appréhender ce changement. En effet, le fait de bénéficier d’horaires aménagés, différents de leurs collègues peut être source de démotivation pour certains collaborateurs. D’autres, se sentiront isolés et vont se désinvestir progressivement de leurs fonctions. Quant à l’entreprise, elle doit apprendre à modifier son comportement en faisant confiance à ses salariés, ce qui inévitablement, requiert du temps.

Marilyn GUILLAUME