Les Français rêvent de reconversion professionnelle

1442
0
reconversion professionnelle

Une récente étude réalisée par le groupe AEF entre avril et mai 2017 auprès de 1 000 salariés toutes catégories sociales professionnelles confondues, s’est intéressée à la question de la reconversion professionnelle. Le constat est sans appel : 9 Français sur 10 rêvent de reconversion professionnelle. Qui sont ces Français avides de changement ? Quelle profession vise-t-il ? Combien d’entre eux sautent réellement le pas ?

La reconversion professionnelle, un désir partagé par la majorité des Français

L’écrasante majorité les Français a déjà songé à la reconversion professionnelle puisque seulement 8 % des Français affirment n’y avoir jamais pensé. En revanche, 64 % des Français avouent y avoir déjà songé sans pour autant avoir franchi le cap. En d’autres termes, seuls 28 % des sondés ont osé changer de vie professionnelle. Parmi ces derniers, on remarque une nette prédominance du nombre de cadres à s’être lancés (33 %), tous sexes confondus.

De même, il est à noter que les personnes s’inscrivant dans cette dynamique de changement, sont majoritairement plus diplômées que celles n’y ayant jamais songé. Ainsi, 34 % des individus s’étant engagés dans un processus de reconversion professionnelle ont un niveau d’étude avoisinant les bac 4 / 5.

Se reconvertir pour donner davantage de sens à son travail

 La reconversion professionnelle lorsqu’elle devient effective, est le plus souvent le fruit d’une réflexion mûrement réfléchie. En effet, 77 % les personnes interrogées ont franchi le cap en sachant avec plus ou moins de précision ce vers quoi tendait leur reconversion professionnelle. Quant aux motivations avancées, elles sont multiples. Ce besoin de changement semble être principalement motivé par le désir profond de redonner du sens à son activité professionnelle. En effet, pour 55 % des sondés, il est essentiel d’exercer une activité en phase avec leurs valeurs personnelles. Étonnamment et contrairement à ce que l’on serait enclin à penser, la reconversion professionnelle envisagée est très éloignée du métier jusqu’alors exercé. Ainsi, 63 % ont changé radicalement de métier et 40 % ont changé de secteur d’activité. En revanche, ils sont une minorité à être séduits par l’entreprenariat puisqu’ils ne représentent que 14 % et seulement 3 % profitent de cette opportunité pour tenter leur chance à l’étranger.

 

Les freins à la reconversion professionnelle

La majorité des Français songe à se reconvertir mais rares sont ceux qui concrétisent leur désir. En cause, un changement qui leur paraît complexe et flou ainsi que des informations et un accompagnement jugés insuffisants (30 %). À noter que le fait de ne pas avoir les compétences nécessaires ou que ces dernières soient insuffisantes, ne constitue pas un frein majeur pour les personnes interrogées puisqu’elles ne sont que 10 % à le considérer en tant que tel.

La reconversion professionnelle a posteriori

69 % des sondés ayant franchi le cap se considèrent majoritairement plus épanouis professionnellement et soulignent une meilleure gestion de leur vie professionnelle et personnelle (16 %). En revanche, seuls 5 % affirment avoir une rémunération plus conséquente.

Marilyn GUILLAUME