Google Hire : le recrutement selon Google

927
0
google hire

Hire se traduit par « embaucher ». C’est également l’homophone du terme« higher » qui signifie « plus haut » en anglais.

Toujours plus haut, toujours plus loin : Google Hire vient de faire son entrée parmi les multiples services du géant du web.

Zoom sur Google Hire, le nouveau service qui aide les entreprises à recruter.

Google Hire : qu’est-ce que c’est, exactement ?

Google Hire est présenté comme un service destiné aux petites et moyennes entreprises à gérer les process liés au recrutement. Hire comprend un suivi du parcours du candidat, totalement intégré à G Suite en vue de faciliter la communication entre les entreprises et les demandeurs d’emploi et de suivre leur progrès tout au long du processus de recrutement.

Il y a quelques mois, Google lançait une nouvelle initiative appelée Google for Jobs, une nouvelle fonctionnalité permettant d’agréger des offres d’emploi et devant permettre à Google de se hisser au premier rang en qualité de référent pour la recherche d’emploi. Avec Google Hire, la filiale d’Alphabet s’adresse désormais aux entreprises en leur proposant de les aider à mieux gérer l’acquisition de nouveaux talents. Pour le moment, selon nos sources, il n’est pas question pour Google de proposer aux entreprises une solution permettant de publier leurs offres d’emploi en ligne. C’est du moins ce que prétendent les personnes interrogées chez Google lorsqu’elles sont questionnées sur la raison d’être et l’avenir de la nouvelle fonctionnalité.

Google Hire : quelques rudiments

La fonctionnalité Google Hire permet aux responsables RH de visualiser les plannings de tous les employés qui prennent part dans le processus de recrutement, notamment grâce à une intégration avec Google Agenda. Les coordinateurs peuvent également suivre les candidats à la trace dans Google Sheets et lancer des conversations en utilisant Google Hangouts.

En synchronisant Google Hire avec Gmail, le nouveau service permet aux salariés d’envoyer des messages aux candidats, via l’application ou par e-mail.

Pour utiliser Google Hire, les entreprises devront mettre la main à la poche car, pour bénéficier des fonctionnalités proposées, il faut être membre payant de la G Suite qui comprend déjà des outils de bureautique et de vidéoconférence. Pour utiliser Google Hire, les prix seront basés sur la taille de l’entreprise.

L’intelligence artificielle : une nouvelle arme au service du recrutement ?

Avec le lancement de Hire, Google montre une nouvelle fois que l’intelligence artificielle s’inscrit de plus en plus comme un incontournable en matière de recrutement. Pour les entreprises, comme pour les fournisseurs de solutions, il s’agit d’aboutir à des démarches permettant de faciliter le recrutement pour les candidats comme pour les recruteurs. Un processus auquel la puissance de frappe du Big Data peut largement contribuer, impactant massivement dans la fonction RH au cours des années à venir. Google, quant à lui, montre qu’il est prêt à aller jusqu’au bout pour combler les points faibles des sites de recrutement et Google For Jobs ou encore Google Hire pourraient très bien être les prémices d’une machine de guerre complexe conférant à Google une place très honorable dans le marché de l’emploi. Après tout, en intégrant le domaine ATS (Applicant Tracking System, c’est-à-dire le suivi électronique des candidats), Google est entré dans la cour des grands, s’accrochant potentiellement à une énorme opportunité dans une industrie dominée par d’autres joueurs de marque comme Taleo (Oracle), Kronos, Run et autres. Affaire à suivre…

Marilyn Guillaume