L’homophobie en entreprise : les règles à connaitre !

547
1

Au sein des entreprises, l’homophobie reste véritablement un sujet tabou. En effet, l’orientation sexuelle est l’un des motifs de discrimination les moins pris en compte ! C’est largement très souvent considéré comme un phénomène peu visible ! Explications !

Il convient de préciser qu’il est clairement impossible qu’un candidat soit écarté d’une procédure de recrutement en raison de son orientation sexuelle. De même qu’il n’est pas possible de procéder à une sanction disciplinaire ou au licenciement d’un collaborateur pour cette même raison.
Si tel serait le cas, il est possible de saisir le Conseil des prud’hommes dans un délai de 5 ans à compter de l’acte discriminatoire. Pour le collaborateur concerné, ce dernier a également la possibilité d’agir au pénal contre son employeur ! A noter qu’aujourd’hui, il existe des associations contre l’homophobie.

Néanmoins, doit-il en parler ou le cacher ? La plupart du temps, il n’en parle pas !

Si un collaborateur n’ose pas en parler dans un premier temps notamment par peur des représailles, il a toujours la possibilité d’en discuter avec les représentants du personnel. Néanmoins, ce dernier a très souvent peur d’être poussé vers la sortie.
Par ailleurs, on remarque souvent que l’homophobie est très souvent présente dans certains secteurs d’activité notamment dans les métiers liés à la petite enfance.

A noter qu’une enquête récente a démontré que 6 collaborateurs sur 10 préféraient garder le silence après avoir constaté des faits homophobes plutôt que d’en parler ! Un constat effroyable !

En définitive, être victime d’homophobie en entreprise n’est généralement pas un cas isolé. Parlez-en autour de vous !

Yasmine BELHO