« Il ne faut jamais oublier que chercher un job, c’est un job en soi ! »

5478
0

Sorti le 27 avril dernier, aux éditions Diateino "Guerilla Marketing pour trouver un emploi" livre toutes les clés indispensables pour booster sa recherche d’emploi en utilisant les meilleures stratégies du marketing et des réseaux sociaux. Rencontre avec Jacques Froissant, l’un des co-auteurs (David Perry, Jay Conrad Levinson) de l’ouvrage.

 

Quelle est l’idée générale que vous avez souhaitée véhiculer au travers de « Guerilla Marketing pour trouver un emploi » ?

L’idée générale du livre est très simple. Il s’agit de faire prendre conscience à la plupart des personnes qui sont en situation de recherche d’emploi que bien qu’ayant l’illusion d’être vraiment actives dans cette recherche, elles ne font qu’effleurer le marché. A la vérité, elles n’accèdent qu’à 30 % des opportunités professionnelles car beaucoup leurs échappent. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que la plupart des offres sont en règle générale pourvues via le bouche à oreille, ou par l’intermédiaire d’un tiers, d’un ami, d’un collègue… A la vérité, il faut donc être là avant même que le poste soit créé, ou juste au moment où il commence à germer dans la tête d’un manager ou d’un recruteur… Or, rares sont les personnes en recherche d’emploi qui sont dans cette démarche proactive. Il faut aller chercher les opportunités !

 

Quels conseils donnez-vous dans votre livre pour aider les personnes en recherche d’emploi à faire cette démarche ?

Dans le livre, plusieurs chapitres traitent de l’attitude générale que doit adopter une personne en situation de recherche d’emploi. Aussi, avant même de détecter des offres, il faut déjà travailler sur soi. Qui suis-je ? Qu’est-ce que je sais faire ? Quelles sont mes valeurs ajoutées ? Comment puis-je prouver mes compétences ?  Dans la recherche d’emploi, il faut déjà se connaître et savoir se valoriser pour développer une approche marketing…  Une fois cette idée assimilée, il faut alors définir ses propres techniques et tactiques de marketing direct et bien entendu se mettre en avant, notamment sur des réseaux sociaux professionnels à l’instar de Viadeo, Linkedln…  Ce sont de véritables mines d’or, bien souvent sous exploitées par les candidats !  Une fois inscrit sur ces réseaux et après avoir identifié les recruteurs potentiels, il n’y a plus qu’à appliquer sa propre méthode de marketing pour les approcher, les aborder, les relancer…

 

Concrètement, comment utiliser au mieux les réseaux sociaux pour trouver un emploi ?

Il faut déjà définir son objectif. Votre profil doit être une sorte de vitrine. La plupart des gens ont tendance à faire un copier/coller de leur CV. Or il ne s’agit pas d’additionner les expériences les unes à la suite des autres, mais d’expliquer son cheminement, ce que vous avez appris, réalisé et développé au cours de chacune de ces expériences : voici ce que j’ai mis en œuvre et voilà les résultats obtenus… Ensuite, une belle affiche ne vaut rien si vous ne la placardez nulle part. Il faut donc impérativement exploiter les moteurs de recherche des réseaux sociaux pour contacter directement les personnes qui seraient à même d’avoir besoin de vos compétences et de vous recruter. Prenons l’exemple de quelqu’un qui cherche un poste de directeur marketing… Il devra aller chercher toutes les sociétés en lien avec la grande distribution, l’agroalimentaire (…), regarder tous les profils qui s’y rapportent et essayer de se mettre en relation avec les personnes à même de répondre à ses attentes. L’idéal est de passer par l’intermédiaire d’un autre contact qui est déjà en lien avec la personne que l’on souhaite approcher car cela donne plus de chance de décrocher un rendez-vous, ce qui doit être l’objectif principal.  L’autre idée marketing à adopter, c’est le "tracking" de toutes ces prospections. Il peut se faire via un logiciel de CRM sur lequel on va annoter ses démarches et la rentabilité de ses actions, ses états d’intention afin d’évaluer son efficacité. Cela peut paraître abstrait mais c’est extrêmement efficace, surtout pour les cadres.

 

Une fois le rendez-vous fixé, quelle est la meilleure attitude à adopter en entretien ?

Etant moi-même recruteur, je peux vous assurer que 60 à 70 % des candidats que je reçois ne se préparent pas aux entretiens. Nous avons d’ailleurs un chapitre sur ce sujet dans le livre.  Se préparer à un entretien, c’est déjà glaner un maximum d’information sur l’entreprise où l’on postule. C’est s’intéresser aux profils de ses dirigeants, rechercher sur internet ce qui se rapporte à eux, via des interviews ou sur les réseaux sociaux… Si vous candidater pour un poste de chef de produits, c’est aussi regarder, sur ces mêmes réseaux, les profils des autres chefs de produits de la société. Cela donne des indications. Il ne faut jamais oublier que chercher un job, c’est un job en soi ! D’où la rédaction de "Guerilla Marketing pour trouver un emploi".

 

Gérald Dudouet