Insécurité des salariés français, mythe ou réalité ?

89
0

Les salariés français se sentent-ils en sécurité sur leur lieu de travail ? Et sur les trajets pour s’y rendre ? Quelles sont les conséquences de l’insécurité ? Surtout, quel rôle les Ressources Humaines ont-elles à jouer ? C’est à ses questions qu’a voulu répondre Horoquartz, observateur privilégié de la vie des entreprises françaises. En partenariat avec l’institut de sondage Opinionway, l’entreprise a interrogé plus de 2000 salariés français. Résultats en vidéo.

26% des salariés français ont le sentiment que l’insécurité progresse sur le lieu de travail

Ils sont également 41% à penser que l’insécurité progresse sur les trajets pour se rendre au travail. Globalement, ce sentiment est nettement plus prégnant chez les salariés en contact direct avec le public. Le secteur des transports, les administrations, l’éducation et la santé sont davantage concernés par le phénomène.

Par ailleurs, près d’un salarié sur 4 perçoit la menace terroriste comme sérieuse dans le cadre de son travail. Celle-ci est davantage ressentie dans les transports (39%), l’administration et la santé (34%), ainsi que chez les salariés travaillant au contact du public (30%).

1 salarié sur 3 a subi des insultes ou menaces au cours des 5 dernières années

17% rapportent avoir été victimes de vols, tandis que 8% déclarent avoir été victimes d’agressions physiques. Ces actes semblent récurrents, avec un pourcentage significatif de salariés rapportant, pour chaque catégorie, avoir été victime plus d’une fois pendant la période. Ainsi, 68% des salariés victimes d’insultes ou de menaces l’ont été à plusieurs reprises au cours des 5 dernières années.

Les salariés au contact avec le public sont plus exposés. Ils sont notamment 12% à rapporter des agressions physiques. A contrario, les salariés de l’industrie bénéficient d’un climat plus serein.

Des conséquences RH non négligeables

Dans tous les cas, ces expériences sont traumatisantes. Ainsi, 84% des victimes d’agressions physiques affirment avoir été traumatisées, contre 71% des victimes de vols et 68% des victimes d’insultes ou de menaces.

Côté RH, les conséquences de ces actes ne sont pas à prendre à la légère. De fait, 8% des salariés ont eu un arrêt de travail au cours des 5 dernières années à cause d’un problème de sécurité sur le lieu de travail (4% en ce qui concerne l’insécurité sur les trajets). 5% ont même changé d’employeur parce qu’ils sentaient que leur sécurité était menacée. Cette proportion passe à 8% pour les salariés en contact fréquent avec le public, 7% dans les transports et 7% dans l’administration, l’éducation et la santé.

Les solutions privilégiées : le contrôle d’accès, la vidéosurveillance, la détection-intrusion

48% des salariés attendent davantage d’efforts en matière de sécurité de la part de leur employeur, peu importe le secteur d’activité concerné. Parmi les solutions envisagées, la majorité des salariés interrogés (53%) estime qu’un système de contrôle d’accès par badge, tel que celui proposé par Horoquartz, est très efficace pour garantir la sécurité. La vidéosurveillance (49%) et les systèmes de détection-intrusion (46%) sont également privilégiés.

Télécharger l’étude complète