Jeunes diplômés: qu’attendent-ils du monde du travail ?

641
0
Les jeunes et le monde du travail
Les jeunes et le monde du travail

Jeunes diplômés: qu’attendent-ils du monde du travail ?

La nouvelle génération aborde le monde du travail avec des yeux nouveaux. La vision moderne et novatrice des jeunes pousse les entreprises à revoir leurs stratégies d’accueil pour recruter les meilleurs talents.

Zoom sur les attentes d’une génération de jeunes actifs qui sait où elle va et sait tenir tête pour arriver à ses fins…

Lors de la recherche de leur premier emploi, ces jeunes diplômés ont à cœur de trouver un travail dans lequel les tâches sont à la fois intéressantes et évolutives. Les jeunes veulent se satisfaire instantanément à leur première prise de poste. Ils n’attendent plus d’avoir une première expérience pour être exigeants et ils veulent des possibilités d’évolution rapides. Leur implication dans l’entreprise va de paire avec l’enrichissement qu’ils vont retirer de leur emploi.

Contrairement aux idées reçues, la nouvelle génération est particulièrement exigeante sur le salaire. Les jeunes sont effectivement très informés sur ce qu’ils sont en mesure de demander en terme de salaire en fonction du niveau d’études atteint et du secteur d’activité qu’ils visent. C’est encore souvent un critère déterminant pour eux dans le choix de l’entreprise dans laquelle ils projettent de travailler.

Ces jeunes sont à la recherche d’un vrai équilibre vie professionnelle / vie privée. On ne l’a que trop vu ces dernières années, la frontière entre vie professionnelle et vie privée est aujourd’hui, pour beaucoup de salariés, quasi inexistante. C’est une des principales raisons de facteurs de stress au travail provoquant des pathologies professionnelles telles que le burn out. Conscients de cette dérive, les jeunes diplômés sont désormais à la recherche d’un équilibre plus sain.

Cette génération n’a pas l’intention de rester dans une entreprise pour toute une carrière, au contraire, elle souhaite s’ouvrir à l’international avec une vraie volonté de découvrir le monde, les cultures, les valeurs d’autres pays. La sécurité et le confort du CDI ne sont plus les principales sources de motivation de cette jeunesse fuyant la routine et le travail répétitif pour s’enrichir autrement.

De plus en plus, les jeunes actifs prennent en considération la culture de l’entreprise et la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) avant de l’intégrer. On fait face à un engagement socio-responsable croissant de la part des nouvelles générations.

Par ailleurs, l’autonomie et la possibilité d’avoir des responsabilités rapidement dans un contexte de confiance mutuelle avec le manager sont des éléments décisifs du choix de la structure pour les jeunes diplômés. Ces fraîches recrues attendent paradoxalement un accompagnement individualisé et des feedbacks réguliers de la part de la hiérarchie dans une recherche d’amélioration constante.

Le bien-être et l’épanouissement personnel au travail sont également des facteurs décisifs du choix de l’établissement dans lequel ces jeunes vont décider de s’engager.

Cette génération atypique transforme le monde professionnel par ses paradoxes et sa volonté. Pour y faire face, les entreprises doivent apprendre à s’adapter en faisant évoluer les modes de management.