L’open space : un mal pour un bien ?

140
0
L'open space, un mal pour un bien

Stratégie de conception omniprésente dans les entreprises à travers le monde, l’open space est un concept sur lequel les avis restent partagés. Esthétiquement agréable, efficace et peu coûteux, l’open space peut nuire à la productivité individuelle et empiéter sur la vie privée des individus. Néanmoins, si l’on considère les avantages de l’open space d’une manière globale, peut-être est-il souhaitable pour les entreprises d’adopter des mesures visant à restaurer son image et à encourager l’adhésion de leurs collaborateurs.

Que disent les détracteurs de l’open space ?

L’open space ne fait pas que des heureux. Les arguments évoqués par ses détracteurs touchent à tous les domaines. Nous retiendrons notamment :

  • Un environnement sonore inconfortable : les barrières physiques sont tombées et le bruit circule à travers l’espace de travail, impactant sur la satisfaction et potentiellement sur la productivité des employés. Qu’il s’agisse de perturbations de nature humaine ou digitale, les employés travaillant en open space sont sujets à des interruptions fréquentes à tout moment de la journée.
  • Un sentiment d’oppression : la suppression des murs des bureaux peut créer une sensation de liberté, mais elle laisse également les individus à nu, se sentant exposés, comme si chacune de leurs actions faisait l’objet d’un examen minutieux.
  • Un manque d’intimité : les va-et-vient de certains collègues, les états d’âme… rien ne se cache et tout s’observe : la transparence créée par l’open space peut faire place à des interprétations en tout genre.

Les arguments avancés par les partisans de l’open space

S’il se veut un design économique destiné à favoriser une ambiance décontractée, la transparence, la collaboration et la créativité spontanée, l’open space présente de nombreux avantages, tant pour l’entreprise que pour ses employés. Notamment :

  • C’est une solution économique choisie par de nombreuses entreprises, comme des startups par exemple : l’open space permet d’offrir un espace de travail à davantage d’individus sans nécessiter la construction de murs ou de partitions.
  • La flexibilité est l’un des atouts de l’open space : sans murs permanents, l’organisation de l’espace de travail peut être adaptée en fonction de l’évolution de l’entreprise. Des composants modulaires sont placés et déplacés à gré, offrant un grand nombre de possibilités en matière de création et de transformation d’espaces de travail dynamiques et collaboratifs.
  • A une époque où la tendance est au télétravail, l’open space favorise les interactions spontanées entre les collaborateurs d’une même société.
  • Transparence et accessibilité sont les maîtres mots, dans un espace où chacun est physiquement placé sur un pied d’égalité. En outre, l’accès direct aux managers est un élément qui revêt une importance toute particulière pour la génération Y et l’open space répond précisément à ce besoin.
  • Sans partitions, la lumière naturelle pénètre dans l’espace de travail, contribuant ainsi – les études scientifiques le prouvent – à la qualité de vie des employés et donc à leur productivité.

Il s’agit de trouver le juste équilibre

Le fait de travailler en open space peut avoir un impact sur le bien-être personnel des individus tout autant que sur la culture et la communication de l’entreprise. Selon les experts, la clé réside dans la variété. Le Wall Street Journal écrivait : « les entreprises ajoutent des pièces insonorisées, créent des zones de calme et réorganisent les étages de manière à satisfaire les employés qui souhaitent minimiser les interruptions lorsqu’ils sont à leur poste de travail ». Dans le même article, le journal indique également que de nombreuses entreprises en viennent à « perdre une partie de leur ouverture ».

Dans les sociétés ayant adopté l’open space, il est judicieux d’accueillir les plaintes des employés et de les considérer une à une en travaillant sur des solutions adaptées. Les casques anti-bruit, par exemple, peuvent servir de signal distinctif qui indique que la personne ne doit pas être dérangée. Un exemple parmi tant d’autres solutions simples à mettre en œuvre, qui répondent concrètement aux arguments avancés par les détracteurs de l’open space.

Si l’on s’en tient aux avantages de l’open space pour l’entreprise, il y a tout à gagner. Cette solution pratique et judicieuse favorise la créativité, la communication et la collaboration. Elle est viable à long terme et peut générer l’adhésion des employés si certaines règles de bonne conduite sont édictées par l’entreprise, de manière à faciliter la vie collective et à rendre à l’open space les avantages pour lesquels il a été conçu au départ.

Marilyn Guillaume