La gestion des talents orientée « Bottom-Up » : une idée révolutionnaire !

327
0
La gestion des talents orientée « Bottom-Up » : une idée révolutionnaire !
La gestion des talents orientée « Bottom-Up » : une idée révolutionnaire !

Nous le savons tous : la gestion des talents est au cœur des organisations de toutes les entreprises. En effet, c’est véritablement la course aux compétences rares et spécifiques pour ces dernières. Et aujourd’hui, les entreprises usent de différents systèmes pour attirer les « meilleurs » talents. Voici un exemple de démarche !

Depuis des années, les entreprises essaient de mettre en place des techniques permettant de développer les talents, mais également de les conserver car cela n’est pas chose facile ! En effet, le but de ces dernières, après les avoir embauchés, c’est de les fidéliser ! Néanmoins, qu’est-ce qu’un TALENT ? Certains diront qu’il s’agit d’un POTENTIEL, d’autres une PERFORMANCE. A chacun sa définition !

Notez-le : le collaborateur est central dans l’évolution de son entreprise et de son chiffre d’affaire ! C’est la raison pour laquelle il est impératif de ne pas prendre à la légère la notion d’« accompagnement » et de « développement » des compétences !

Il convient de préciser qu’à aujourd’hui, moins de la moitié des entreprises françaises sont équipées d’un logiciel permettant de gérer les talents malgré la montée en puissance des outils existants ! D’ailleurs, il est primordial pour les entreprises de mettre en place une politique de gestion des talents si elles souhaitent fidéliser les « meilleurs potentiels ». En effet, valoriser ses compétences est la clé de la réussite !

Par ailleurs, précisons tout de même que certaines entreprises ont opté pour la démarche BOTTOM-UP. Kesako ?

Aujourd’hui, avec l’évolution du numérique et des nouvelles technologies, les attentes des entreprises ne sont plus les mêmes, de même que celles des collaborateurs.

La démarche Bottup-Up consiste à travailler de manière « collaborative » du début du projet jusqu’à la fin. En effet, l’ensemble des collaborateurs, sans exception, participent au projet de la rédaction du cahier des charges jusqu’à la réalisation du projet lui-même. De ce fait, le collaborateur se sent plus impliqué et intégré dans les choix puisqu’il va pouvoir donner son avis. C’est bien évidemment plus motivant !

Quels en sont les avantages ? Cela favorise l’autonomie et surtout place l’ensemble des collaborateurs au même niveau puisqu’ils sont présents du début à la fin. Cela permet également de donner du sens au travail, et plus précisément à ce qu’ils font. Enfin, ces derniers savent quel chemin prendre, ce qui est important pour avoir des collaborateurs motivés et déterminés !

Bien évidemment, pour que cette démarche fonctionne de la meilleure des manières, il est impératif de faire confiance à ses collaborateurs !

De plus, l’utilisation des outils digitaux sera un plus puisque les informations et données pourront être sorties rapidement, ce qui permet de gagner du temps.

Néanmoins, est-ce durable dans le temps ? Existe-t-il des freins à cette démarche ? Il semblerait qu’un grand nombre de personnes ne soient pas convaincues par cette approche. En effet, certains d’entre eux précisent que même si elle présente de nombreux intérêts, cela semble prendre énormément de temps, car il est nécessaire, par exemple, de réunir l’ensemble des collaborateurs. Ensuite, QUID des collaborateurs non intéressés ? En cas d’échec de cette démarche, comme tous sont impliqués, comment faire pour rattraper le tir ? Autant de questions auxquelles il est compliqué d’obtenir des réponses dans l’immédiat…

Notez-le : la question de la gestion des talents commencent pour certains par un « bon » management !

En définitive, la fonction RH est responsable d’une certaine manière des talents de ses collaborateurs, du moins, elle possède un rôle d’initiation. Et vous comment voyez-vous l’évolution de vos talents au sein de votre entreprise ?

Yasmine BELHO