Les collaborateurs français sont-ils trop sévères avec leur manager ?

1087
0
Les collaborateurs français sont-ils trop sévères avec leur manager ?

Nous le savons tous : les relations entre collaborateurs et manager sont rarement au beau fixe, et cela pour de nombreuses raisons. En effet, ces derniers ont une vision très négative de leur manager. Pour quelles raisons ? Explications !

Etat des lieux de la situation en France

Aujourd’hui, en 2018, les attentes des salariés français sont très hautes non seulement vis-à-vis de leur employeur mais également vis-à-vis de leur manager. En effet, le niveau d’attente managériale « français » est bien plus élevé que dans les autres pays !

Une étude de mars 2018 a démontré que le premier reproche qui peut être effectué à un manager est l’absence de prise de décision. En effet, le fait de ne jamais trancher, de ne pas prendre ses responsabilités et souvent de se défausser sont les trois « pires » défauts retenus qui démontrent que le manager n’est pas à la hauteur des espérances des collaborateurs français.

De plus, certains managers ne savent pas faire de feedback positif, n’ont visiblement aucune empathie mais surtout, ne semblent avoir aucune légitimité vis-à-vis de la direction. Pour toutes ces raisons, 75% des collaborateurs français n’ont aucune confiance envers leur manager ! C’est énorme !

Par ailleurs, un autre élément revient très souvent, c’est l’absence d’écoute et de motivation de l’équipe d’une manière générale. Certains collaborateurs estiment que s’ils sont peu engagés, c’est parce que leur manager n’est pas un « leader ». De ce fait, pourquoi devraient-ils suivre et surtout écouter un manager qu’il ne l’est pas ? Ces derniers sont-ils trop durs ?

Notez-le : 1 collaborateur sur 2 ne se sent pas écouté par son manager !

Aussi, il convient de préciser qu’il semblerait que le désengagement des salariés français viendrait également d’une part de responsabilité du manager. Quezako ? Oui ! Ce serait lié aux lacunes managériales de ce dernier. Et certains collaborateurs n’hésitent pas à quitter leur entreprise uniquement pour cette raison. Le management de l’humain devrait être une priorité !

Les attentes des collaborateurs français vis-à-vis de leur manager en 2018

Outre les attentes vis-à-vis de l’entreprise, nous allons nous attarder sur celles vis-à-vis des managers. En effet, il ne faudrait pas juger sévèrement les managers sans apporter d’arguments solides !

Tout d’abord, la plupart des salariés français souhaiteraient avoir un manager « juste » c’est-à-dire qui traite de façon égale l’ensemble des collaborateurs. Ils aimeraient également que ce dernier montre l’exemple en toutes circonstances. En effet, un manager non motivé ne peut pas avoir des collaborateurs motivés (en tous les cas il ne peut pas l’exiger !).

Ensuite, le manque de reconnaissance serait un élément auquel les salariés français sont attachés. Ces derniers souhaitent également travailler au côté d’un manager dynamique, qui sait prendre les bonnes décisions même lorsque la pression est présente. Mais malheureusement, certains d’entre eux sont déconnectés de la réalité, ou font semblant de ne rien voir pour ne pas s’attaquer au cœur du problème.

Enfin, il semblerait que la communication soit également l’une des choses qu’ils souhaitent obtenir de leur manager : les bonnes comme les moins bonnes choses. C’est aussi cela être manager, savoir tout dire en toutes circonstances. Et cela s’apprend !

Il est vrai que certains managers ne se montrent pas à la hauteur ! Néanmoins, les salariés français sont peut-être un peu trop exigeants ? Ont-ils toutes les informations et les armes pour mener à bien leur fonction ? Précisons tout de même, que toutes les relations manager/collaborateurs ne sont pas « mauvaises » dans toutes les entreprises. En effet, certains y trouvent un juste milieu et s’en contentent… Et vous, quel genre de manager êtes-vous ?

Yasmine BELHO