Les salariés les plus heureux sont les plus anciens !

880
0
Le bonheur au travail des salariés doit être la priorité des employeurs.

Le bonheur au travail des salariés doit être la priorité des employeurs. En effet, pour que ces derniers soient performants et donc plus productifs, il est primordial qu’ils soient heureux au sein de l’entreprise. D’ailleurs, il semblerait que les salariés les plus anciens sont les plus heureux. Est-ce la réalité? Explications !

Tout d’abord, une étude récente a démontré que les salariés les plus heureux au travail sont ceux qui ont entre 6 et 10 ans d’ancienneté et au niveau de l’âge, il s’agit de ceux qui ont moins de 35 ans. En effet, en France, contrairement aux autres pays, le niveau de bonheur tend à diminuer avec l’ancienneté.

Notez-le : le pic de satisfaction est donc atteint après environ 6 années d’ancienneté ! C’est très peu !

Pour s’épanouir au travail, il faut donc une certaine ancienneté : vrai ou faux ? Nous pensons que ce constat est vrai pour l’ancienne génération, mais faux pour la nouvelle !

L’arrivée de la nouvelle génération change quelque peu la donne. En effet, les jeunes d’aujourd’hui recherchent un emploi dans lequel ils seront épanouis. En effet, il n’est pas question d’occuper un poste « par obligation » et ces derniers sont prêts à changer autant de fois de job, tant qu’ils n’ont pas trouvé le poste de leur rêve ! L’étude est donc juste pour les séniors mais ne l’est pas avec l’arrivée de la génération Y, Z !

Rappelons tout de même que les séniors et les jeunes souffrent très souvent d’une mauvaise image. En effet, les plus anciens ne s’adapteraient pas très bien aux nouvelles technologies et les jeunes manquent semble-t-il de savoir-vivre !

Par ailleurs, cette même étude a démontré que les salariés quittaient l’entreprise au bout d’environ 9 années ! En effet, aujourd’hui, il n’est plus question de faire toute sa carrière professionnelle dans la même entreprise notamment pour la nouvelle génération.

Pour cela, il est impératif pour chaque entreprise de comprendre les chiffres, mais surtout d’essayer de changer les choses. En effet, il impératif pour le manager d’être à l’écoute, de prendre le temps de discuter avec chaque collaborateur, de connaitre leurs attentes et envies du moment, pour voir ce qu’il est possible de leur offrir.

Notez-le : un salarié heureux est plus productif à 31% !

Il convient de préciser qu’en France, la bonne ambiance au travail est le premier critère dans le bien-être des collaborateurs. En effet, plus l’ambiance est bonne, plus le travail de la part des collaborateurs sera de qualité, et ils seront donc forcément plus heureux. Pour certains, ce critère est plus important que la rémunération. Il est donc impératif de ne pas le négliger !

Néanmoins, il est tout de même impératif de préciser que le bonheur au travail est une notion complexe et difficile à étudier car il faut tenir compte d’un certain nombre de facteurs. A étudier et analyser avec précaution alors…

Yasmine BELHO