Personne ne postule à tes offres d’emploi ? Normal…

2661
0
offres d'emploi

Tu as des postes à pourvoir et pas assez de candidats ? Tu passes tes diners à raconter « on dit que la France va mal mais je propose du travail et personne ne postule… nia nia nia» ? Il est temps de te regarder dans un miroir, et tiens, je te le tends :

Tes annonces sont tristes à mourir !

À quand remonte la dernière fois où tu as lu une annonce de bout en bout ? Je te recommande de ne pas essayer à moins d’avoir un paquet de Prozac à porté de main. La description de ton entreprise sonne creux, j’aimerais retrouver l’inventeur du copier/coller pour lui montrer l’arme de destruction massive qu’il a créé.

Le descriptif du poste relève rarement le niveau, et ce n’est pas à coup de superlatifs qu’on donne envie…ce qui paraissait « chiant » devient juste « super chiant ».

Quand on arrive aux qualités requises pour postuler, si on ne savait pas ce qu’était un clone, c’est désormais le cas.

Et pour conclure, les avantages que tu listes si soigneusement ne feraient pas lever un chômeur en fin de droit de son canapé.

Bilan : revoie ta copie.

https://media.giphy.com/media/wHqt0e50sYiU8/giphy.gif

Je te vois déjà me dire « Mais il faut être réaliste, les jobs que je propose n’ont rien d’exceptionnel, et ce n’est pas de ma faute si les conditions ne font pas rêver, nia nia nia ». Si le job est naze, dis-le : « Notre entreprise est tout ce qu’il y a de plus commun.

Il y a des horaires à respecter, un travail à réaliser, des collègues à supporter. En contrepartie de ton travail 8h par jour, 5 jours par semaine, on te propose un salaire dans les prix du marché. On sait que tu postuleras par défaut, pas besoin de lettre de motivation, un CV suffira. ». Les gens qui apprécient l’honnêteté viendront.

Tu penses comme un type resté bloqué dans les années 90

On dit que le bug de l’an 2000 n’a pas eu lieu. C’est faux. Il a fait planté le recrutement qui est resté coincé au 31 décembre 1999 à 23h59. Il se croit cool, mais c’est juste parce qu’il a abusé du saladier de punch.

On rigole en repensant au modem de connexion 56k qui nous connectait à internet…parce que ce temps est révolu !

Le recrutement des années 90, lui, ne fait pas du tout rire, parce qu’il est toujours là. On lance une ligne en pensant que le poisson va mordre, et on attend. « C’est bizarre, j’avais pourtant bien travaillé mon appât. »

Le truc, c’est que les candidats ne mordent plus, et c’est presque à leur honneur : qui serait assez fou pour confier son avenir professionnel à un poussiéreux qui cherche à avoir « le feeling » avec lui ? Ou à un arriviste qui le regarde de haut alors qu’il a l’âge d’être son fils ? Tu as raté ta propre carrière, comment tu comptes décider de la nôtre ?

On est en 2017, et qu’est-ce qui a changé depuis 1997 si ce n’est qu’on fait la même chose mais sur internet ? Et si c’est pour avoir des entretiens vidéos devant un ordinateur qui ne nous regarde pas…merci au revoir.

Declan McKenna GIF - Find & Share on GIPHY

En 2017, après avoir passé le plus clair de nos études à entendre « choisis un job qui te correspond », c’est fou que le milieu du recrutement est si peu évolué qu’il ne sache pas nous le proposer. Et ne croyez pas que les candidats sont baignés d’illusions. Ils sont surtout résignés.

En 2017, quand ils sont sur Facebook, on leur propose des contacts qu’ils connaissent. Quand ils sont sur Spotify ou Dezeer, on leur propose des musiques qu’ils aiment sans les chercher…

Les candidats ne postulent plus, tout simplement car nous sommes dans un monde assez intelligent pour nous pousser une information adaptée à qui on est. Si le recrutement bougeait aussi vite que les autres secteurs, dans 5 ans les annonces n’existeraient plus. On aurait un système qui qualifie le besoin des personnes qui recrutent, qui traduirait ce besoin pour le formuler à des candidats ciblés, et qui les mettraient en relation.

En recrutement, ça s’appelle la chasse. Le problème, c’est qu’elle est réservée à des profils spécifiques, recherchés pour leur expertise rare. Vivement qu’une application arrive à la mettre à la portée de chacun. Et toi, tu n’auras plus à rédiger des annonces que tu n’assumes pas.

Jérôme Desrache

Jérôme DESRACHE

Le pirate des ressources humaines

Qui est Jérôme DESRACHE ? Un consultant mystère, bien connu du monde des ressources humaines … Il prend régulièrement sa plus belle plume pour exprimer ses humeurs, avis, conseils et coups de gueule.

C’est en quelque sorte le pirate des ressources humaines, celui qui clame haut et fort ce que tout le monde pense mais ne dit jamais !