Point sur le nouveau bulletin de paie : est-il réellement plus clair ?

383
0
Bulletin de paie
Bulletin de paie

On vous en a parlé en fin d’année dernière, depuis le 1er janvier 2018, toutes les entreprises ont l’obligation de se conformer au nouveau modèle de bulletin de paie. Quelques mois après sa création et mise en application, est-il réellement plus compréhensible ? Explications !

Depuis le 1er janvier 2018, toutes les entreprises ont transmis à leurs collaborateurs des bulletins de paie simplifiés.

La volonté du gouvernement est de rendre ce dernier plus lisible et plus simple. En effet, sur la nouvelle version, les cotisations sont regroupées par catégorie de risque protégé : maladie, retraite, accidents du travail, chômage dans le but premier de faire comprendre aux salariés leurs utilités.

Tout d’abord, ce qui est positif pour ces derniers est le fait que le bulletin de paie soit désormais sur une page, ce qui facilité la lecture et le rend plus lisible. En effet, la volonté du gouvernement est de permettre aux salariés de voir plus rapidement le net qu’ils vont encaisser sur leur compte bancaire.

Une enquête récente a démontré que 85% des salariés sont ravis de la nouvelle présentation qui permet d’aller à l’essentiel. Une clarification qui n’était pas gagnée d’avance ! Notons que les modifications qui plaisent le plus aux salariés sont les suivantes : le regroupement des cotisations par risques et l’affichage du montant versé par l’employeur. Deux changements qui ont visiblement satisfaits 78% des salariés !

Par ailleurs, pour d’autres salariés, le bulletin de paie pourrait être encore plus simplifié ! Et ils n’ont pas tort !

Finalement, la simplification est-elle véritablement un gage de lisibilité ? Pour les salariés, il semble que oui, pour les employeurs, les contributions et taxes à leurs charges deviennent plus floues puisque l’ensemble des éléments sont regroupés au sein de deux lignes.

Intéressons-nous au service paie, quel est véritablement son impact ? Y-a-t-il un véritable changement ? Pas vraiment ! Il a « juste » fallu procéder au changement et communiquer auprès des collaborateurs. La simplification du bulletin de paie n’aura en principe pas d’effet sur son coût de production.

Attention : le service paie a l’obligation de conserver le détail des cotisations qui n’apparaissent plus sur le bulletin de paie notamment en cas de contrôle à la demande de l’administration.

Pour le gouvernement, le choc de simplification a bien eu lieu et le pari tenu. Le nouveau bulletin de paie a été pensé et réalisé correctement en amont. La transition a été faite en douceur !

Il semblerait que le nouveau bulletin de paie devrait s’enrichir de quelques lignes supplémentaires, pour préciser le taux de prélèvement et le montant net avant et après impôt notamment. Affaire à suivre…

Yasmine BELHO