Portrait de RH, Cédric Mendès, responsable Recrutement et Relations Ecoles du groupe COLAS

3483
0

« Un ton décalé pour lever les clichés sur le BTP ! »

Le groupe de BTP Colas recrutera cette année 1 300 collaborateurs, 1 650 stagiaires ingénieurs et 310 alternants du CAP au BTS. Afin d’attirer et fidéliser ces talents, Cédric Mendès, responsable Recrutement et Relations Ecoles, multiplie les initiatives innovantes : Hub Carrière, festival du film étudiant Golden Roads… Des outils de recrutement et un ton décalé qui renforcent la marque employeur, enjeu clé pour Colas.

« Etre chasseur de têtes est une excellente manière d’apprendre le métier, dans la posture de conseil et avec une variété de missions qui conduit à travailler pour divers secteurs et sur des fonctions différentes », souligne Cédric Mendès, qui a débuté sa carrière au cabinet Harvey Nash à l’issue d’études d’anglais et d’un Master RH. « La dimension multiculturelle était passionnante : nous avons dû par exemple recruter pour un client des dizaines d’experts partout en Europe et mixer les nationalités pour créer une place de marché internationale », se remémore-t-il. Alors que les jobboards faisaient seulement leur apparition, Cedric Mendès a dû rivaliser d’ingéniosité pour recruter des candidats aux profils plébiscités. « Après une autre expérience de conseil au cabinet Alain Gavand, je suis passé côté entreprise en intégrant le groupe SAUR en 2007 », relate Cédric Mendès, dont les capacités à surfer sur les nouvelles technologies ont été appréciées. En qualité de responsable recrutement, mobilité et gestion de carrière, il a alors développé et structuré l’organisation recrutement entre les filiales du groupe et mis en place les outils adéquats comme un système de gestion de candidatures, un portail mobilité et généralisé le recours aux jobboards, CVthèque…

De la communication à la « marque employeur »
En 2011, Cédric Mendès a rejoint le groupe Colas, qui compte 57 000 salariés dans plus de 50 pays : « C’était un challenge motivant de venir pour structurer la filière recrutement, fédérer un réseau, à l’échelle de Colas qui compte rien qu’en France 11 filiales ! ». En charge du recrutement et des relations écoles, Cédric Mendès multiplie alors les initiatives afin d’attirer les jeunes talents, sur un marché en tension : « Sur les profils très recherchés de cadres et techniciens BTP, il fallait se démarquer de nos concurrents à plus forte notoriété. Nous avons porté tous nos efforts sur les jeunes diplômés pour nous donner les moyens de les recruter et les fidéliser…Cela nous permet moins recruter sur le marché en tension des experts et managers seniors. Nous avons joué sur le terrain de la marque employeur ». Afin de capter l’intérêt des futurs ingénieurs des générations Y et Z et lever les clichés sur les BTP, Cédric Mendès a développé avec ses équipes des relations écoles innovantes.
 

Not a serious game !
« Nous avons organisé des challenges inter écoles, Angry Roads, où concourent les élèves d’écoles d’ingénieurs, via des épreuves sportives avec des poussins en peluche, des damiers géants où ils avancent sur des ballons sauteurs… A l’opposé des serious game !», explique le responsable, à l’origine du lancement l’an passé du Hub Carrière Colas. Les candidats y retrouvent les informations clés du groupe, les offres d’emploi comme de stage et peuvent postuler via un compte LinkedIn… et consulter des vidéos de stagiaires. « Nous organisons depuis 5 ans un festival du film Golden Roads, où les stagiaires ont filmé leur expérience dans une vidéo humoristique. Leurs témoignages sont notre meilleure publicité ! », se réjouit Cédric Mendès qui souhaitait miser sur l’innovation et ce ton décalé pour contrebalancer l’image du BTP. « Notre offensive sur les réseaux sociaux permet de faire évoluer les regards sur nos métiers et de garantir des flux de recrutement de qualité…c’est le nerf de la guerre ! », conclut le passionné.

Gérald Dudouet