Comment préparer votre entreprise à l’arrivée de la Génération Z ?

930
0
Génération Z

Il y a encore cinq ans, on expliquait ce qu’était la génération Z, ses principales caractéristiques, les attitudes, les comportements et les croyances de ces jeunes nés après 1995. Mais le temps passe vite… Aujourd’hui, le temps est venu pour la génération Z d’entrer sur le marché du travail.

Ils sont des millions de nouveaux professionnels auxquels il faut se préparer et, comme pour tous leurs prédécesseurs, il va falloir se plier à leur point de vue et à leurs conditions qui les rendent si uniques.

Le terme « génération Z » ou « i-Generation » regroupe ceux et celles qui sont nés entre le milieu des années 90 et le début des années 2000. Des jeunes auxquels les entreprises doivent faire de la place, se dotant d’un sang frais d’individus à la fois techniques, créatifs, innovateurs et surtout, prêts à faire la différence. Que faut-il prévoir pour satisfaire ces jeunes qui viendront bientôt frapper à votre porte ?

  1. Offrez-leur des perspectives de progression de carrière

Les jeunes issus de la Génération Z seront centrés sur leur évolution de carrière au sein de votre entreprise. Comment peuvent-ils arriver à leurs fins dans votre société ? Êtes-vous prêts à leur offrir la formation continue dont ils ont besoin, le développement et les défis qui leur permettront d’atteindre leurs buts ? Autant de questions qu’il faut vous poser dès maintenant, car la génération Z réfléchit constamment quant à ses propres aspirations et ses projets d’avenir. Ce qu’ils attendent des entreprises se traduit en travail acharné et en outils mis à leur disposition afin de leur permettre de réussir et d’arriver là où ils ont envisagé d’aboutir en franchissant les portes de votre établissement.

  1. Soyez prêts à affronter la concurrence à bras-le-corps

Contrairement aux Millenials, les hommes et les femmes issus de la Génération Z se montrent bien plus indépendants et compétitifs dans l’âme. Ceux et celles qui postulent pour des emplois ont à l’esprit qu’il faut se battre pour y arriver, quitte à marcher sur des têtes. Ce sont ceux qui pensent : « si tu veux que quelque chose soit bien fait, fais-le toi-même ».

Sur la base d’une enquête multigénérationnelle Ernst & Young menée auprès de 1800 personnes aux États-Unis en vue d’avoir un aperçu de la génération Z, il apparaît que la plupart ont une mentalité de « bricoleurs » et un véritable esprit d’entreprise. Étant jeune, ils ont observé des gens de leur âge créer des start-ups florissantes et c’est cela même qui a formé leur esprit indépendant qui se manifeste dans leur attitude au travail.

  1. Créez un environnement centré sur la technologie

Est-il nécessaire de le dire ? La Génération Z a grandi dans un monde où la technologie est omniprésente, au premier plan de tout ce que l’on fait. Selon David Stillamn, expert de la Gen-Z, 90,6% des individus concernés considèrent que « la sophistication d’une entreprise en matière technologique est susceptible d’impacter leur décision d’y travailler ».

Ainsi, la technologie est un aspect essentiel permettant aux jeunes d’aujourd’hui de rester en contact avec le monde et un lieu de travail doté d’une technologie « passée » ne leur suffira pas. Pour attirer de jeunes professionnels brillants et motivés, il vous faut donc mettre à jour vos moyens technologiques, quels qu’ils soient.

  1. Communiquez en face-à-face

Cela peut paraître surprenant, car les jeunes issus de la Génération Z, immergés dans la technologie depuis leur plus jeune âge, sont plus enclins à vouloir communiquer en personne qu’à travers une machine. La messagerie instantanée ne correspond donc pas à leurs habitudes et, toujours selon David Stillman, 84% d’entre eux préfèrent la communication directe en raison de la transparence et de l’honnêteté qu’elle procure.

Les jeunes d’aujourd’hui veulent que leurs collègues et leurs dirigeants les regardent dans les yeux et leur disent ce qu’ils font de bien ou de mal en établissant un rapport professionnel réel avec eux. À noter toutefois que l’attention moyenne de ces personnes ne cesse de diminuer d’une année sur l’autre (elle a baissé de 8,25 secondes entre 2015 et 2016, selon les statistiques)… ce qui signifie qu’il va falloir jongler entre un taux de concentration moyen est un besoin d’attention par le biais de conversations en face-à-face. Un défi auquel vous devez impérativement vous préparer !

  1. Motivez-les avec de l’argent

Bien que la carrière personnelle est le fait de vouloir faire une différence sont une priorité aux yeux de la Génération Z, il n’en restent pas moins motivés par l’argent.

De nombreux jeunes issus de la Génération Z ont grandi en étant bercés par des parents et des grands-parents en situation de crise dans une conjoncture économique difficile, perdant leurs emplois ou luttant ardemment pour les conserver. De ce fait, ils valorisent l’argent bien plus que leurs prédécesseurs, les Millenials.

Plus avancés technologiquement que tout autre génération avant eux, les jeunes de la Génération Z montrent une approche très tranchée par rapport au travail. Ils veulent gagner, ils veulent réussir, ils veulent de l’argent et ils veulent avoir les meilleurs outils à leur disposition. Nous vivons une époque formidable, qui fait place à quatre générations différentes sur un seul et même marché du travail : les baby-boomers, la Génération X, les Millenals et la Génération Z. Une combinaison qui apportera peut-être, aux entreprises d’aujourd’hui, un nouveau souffle, les incitant à être plus flexibles et plus adaptables que jamais, par la force des choses.

Marilyn GUILLAUME