Règlement intérieur de la DUP : mode d’emploi

1933
0
DUP

Prévoir comment va fonctionner l’instance au quotidien : c’est l’objet du règlement intérieur. Celui-ci étant obligatoire pour le CE et le CHSCT, il s’impose logiquement à la DUP version Rebsamen. Que peut-on y inscrire ? Revue de détail.

Il est conseillé de prévoir des dispositions sur :

  • Le bureau de la délégation unique du personnel. Qui fait partie du bureau de la DUP ?
    Comment sont désignés ses membres ? Comment peut-on les révoquer ? Quel est le rôle du secrétaire, du trésorier, du secrétaire adjoint ? etc. ;
  • Les commissions de la délégation unique du personnel. Quelles commissions met-on en place ? Quel est le rôle de chacune d’entre elles ? Comment sont-elles composées ? Comment rendent-elles compte de leurs travaux à la DUP ? etc. ;
  • Les réunions de la DUP. Comment est préparé l’ordre du jour ? Secrétaire et secrétaire adjoint, qui fait quoi ? Qui peut demander une suspension de séance ? Comment sont organisés les votes en réunion ? Peut-on enregistrer les débats ? Qui fait le PV ? Comment est-il présenté ? Comment est-il diffusé ? Qui le signe ? etc. ;
  • Les budgets et les comptes du CE. Comment les budgets sont-ils calculés ? Quelles modalités de versement ? Quelles sont les obligations du trésorier ? Qui signe les chèques ?
    Faut-il une double signature ? Quand a lieu la réunion d’approbation des comptes ? Qui se charge du rapport d’activité et de gestion du CE ? etc. ;
  • L’exercice des mandats. Quels moyens de déplacement pour les membres de la DUP ?
    Comment est organisé le partage des heures de délégation ? Quels justificatifs les élus doivent-ils fournir au trésorier pour se faire rembourser leurs frais ? Qui représente la DUP vis-à-vis des tiers ? etc. ;
  • Les attributions du CHSCT : définition des modalités pratiques pour les inspections et les enquêtes du CHSCT, missions individuelles confiées à des membres du CHSCT, informations et consultations obligatoires, droit d’alerte en cas de danger grave et imminent, etc.


Qu’en est-il des avantages supplémentaires ?

Les avantages supplémentaires octroyés à la DUP et/ou à ses membres grâce à une clause du règlement intérieur acceptée par la direction ont une valeur précaire. On dit qu’ils ont valeur d’engagement unilatéral, qui peut être remis en cause à tout moment par l’employeur. Une dégradation des relations sociales, un nouveau DRH… sont autant de circonstances qui pourraient amener l’employeur à revenir au minimum légal.


Faut-il traiter des activités sociales et culturelles dans le règlement intérieur ?

L’action sociale du CE est une chose, le fonctionnement interne de la DUP en est une autre ! Voilà pourquoi il est préférable de ne pas mélanger les genres. Le règlement intérieur est un document interne à la DUP qui ne concerne pas, a priori, les salariés. Les modalités de fonctionnement de la DUP ne les intéressent pas particulièrement. Prestations sociales et activités du CE, conditions d’attribution, conditions de ressources, justificatifs à fournir, etc. La politique sociale du CE, en revanche, ça les concerne et les intéresse ! Il vaut mieux en traiter à part dans un livret ou un catalogue, qui pourra être modifié sans formalisme particulier à chaque fois que la politique sociale du CE change.

Frédéric Aouate Editions Législatives

 

Frédéric Aouate
Rédacteur en chef du Guide DUP et du Guide CE Éditions Législatives

 

Pour en savoir plus, téléchargez gratuitement le livre blanc « Mettre en route sa DUP une fois élue » ici.

À télécharger gratuitement

Dossier spécial

Mettre en route sa DUP une fois élue

Mettre en route sa DUP une fois élue
– Heures de délégation
– Formation économique
– Formation aux missions du CHSCT
– Mise en place du bureau
– Désignation des secrétaire, trésorier et secrétaire adjoint
– Règlement intérieur

© Éditions Législatives 2017