Les RH à temps partagé : une tendance en plein essor

791
0

Comment se doter des compétences d’un directeur des ressources humaines lorsqu’on est une petite structure et que les moyens sont limités ? La réponse est une tendance qui prend de l’essor : il s’agit de faire appel à un RH à temps partagé. Un professionnel, tel un consultant, qui intervient en entreprise à raison d’un jour par semaine ou de deux à trois jours par mois, pour un engagement minimal sur une durée plus ou moins longue, en fonction des besoins du client.

 

Quand faire appel à un RH à temps partagé ?

Lorsqu’un contrat de travail nécessite l’œil expert d’un professionnel averti, lorsqu’un recrutement devient un peu plus compliqué qu’il ne devrait, lorsqu’une rupture conventionnelle dépasse les compétences des collaborateurs à bord, l’entreprise a tout intérêt à se tourner vers un RH à temps partagé. Il s’agit de DRH professionnels opérationnels immédiatement, disponibles rapidement pour se pencher sur une problématique précise et apporter les réponses dont l’entreprise a besoin pour continuer à avancer et rester compétitive.

La tendance du RH partagé séduit les entreprises de toutes tailles, mais surtout les startups, les TPE et les PME de par la flexibilité du système et la facilité de mise en place. C’est ainsi que les cabinets de DRH externalisés sont de plus en plus nombreux à voir le jour, se dotant de professionnels compétents et experts dans leur domaine qui deviennent tour à tour DRH, bras droit du patron ou encore conseiller en ressources humaines.

 

Quels avantages y a-t-il à faire intervenir un RH à temps partagé ?

Pour les entreprises, notamment les plus petites, les avantages liés au RH à temps partagé sont nombreux.

  • Un professionnel doté des bonnes compétences au bon moment : quelle que soit la problématique à laquelle l’entreprise fait face, c’est par rapport à cette dernière que va s’effectuer le recrutement du professionnel compétent. Au même titre qu’une entreprise de grande taille, la startup, TPE ou PME va pouvoir se doter, le temps d’une étape délicate, d’un DRH de qualité qui possède l’expérience et le savoir-faire dont elle a besoin sans pour autant devoir embaucher.
  • Des individus immédiatement opérationnels, avec la capacité du RH à temps partagé de se montrer suffisamment flexible pour être efficace au moment où l’entreprise en a le plus besoin.
  • Une mutualisation des connaissances faisant intervenir l’expérience du RH externalisé et celle de l’entreprise. Dans certains domaines comme les aspects juridiques, par exemple, ceci se traduit en un formidable gain de temps et une compétitivité accrue pour l’entreprise.
  • Une formule économique puisque les entreprises n’ont pas besoin de recruter ou d’inclure une tête supplémentaire dans leur masse salariale. Le coût de l’intervenant est facturé, donc connu d’avance, au même titre que la période minimum.

Profiter de l’expertise d’un DRH sans alourdir sa masse salariale ou s’encombrer de tâches administratives fastidieuses, tel est l’objectif de nombreuses PME qui font aujourd’hui appel à un DRH en temps partagé. Un concept qui gagne du terrain, séduisant de plus en plus d’entreprises en raison des avantages qu’il présente, au même titre que les DRH expérimentés qui voient, dans cette opportunité, une nouvelle manière d’insuffler une nouvelle dynamique à leur carrière.

Marilyn GUILLAUME