RH, comment sortir du « chantier » du prélèvement à la source ?

461
0
RH, comment sortir du « chantier » du prélèvement à la source ?
RH, comment sortir du « chantier » du prélèvement à la source ?

L’entrée en vigueur du prélèvement à la source est prévue pour le 1er janvier 2019 et de nombreux collaborateurs se posent beaucoup de questions, mais pas que ! En effet, les entreprises et plus spécifiquement le service des ressources humaines y sera confronté dans tous les sens du terme. Voici quelques bonnes pratiques à adopter avec modération !

Un impact considérable sur les services RH !

Pour la première fois, le taux de prélèvement à la source choisi par le contribuable sera appliqué au salaire, pension ou revenu de remplacement, et apparaîtra clairement sur la fiche de paie. Si les informations paraissent peu claires pour les salariés, elles donnent beaucoup plus de travail au service RH et ce dernier devra se conformer aux nouvelles règles !

Notez-le: les conséquences ne sont pas les mêmes selon que l’on soit salarié, indépendant ou contribuable !

Il convient de préciser que l’intérêt de cette réforme est de collecter l’impôt en temps réel ! Le service paie en est directement impacté car cela touche la rémunération des salariés qui est un élément parfois tabou. Même si ce système risque de générer une charge de travail supplémentaire pour le service paie, ces derniers peuvent tout de même se faire accompagner par les éditeurs de logiciel de paie. Pas de panique donc !

Néanmoins, même si la gestion de la paie en sera complexifiée, la Déclaration Sociale Nominative (DSN) permettra tout de même de soulager les employeurs. Le service paie est en ligne de mire dans l’application de la réforme !

De quelle manière répondre aux différentes inquiétudes ?

Même si les médias en parlent depuis quelques mois, l’entreprise a un rôle considérable à jouer en termes de communication. Il est donc nécessaire de préparer à l’avance les éventuelles questions que pourront se poser les collaborateurs. Un accompagnement par le service RH du changement des pratiques est impératif !

Il convient également de rassurer les collaborateurs en précisant qu’aucune information ne sera donnée à leur employeur, car l’administration restera l’interlocutrice du salarié. Il faut aussi leur préciser que le taux de prélèvement à la source de chaque collaborateur est soumis au secret professionnel. La confidentialité des données en est donc protégée. Bonne nouvelle ! En effet, il est fort possible que cela détériore le climat social.

Il sera primordial non seulement d’accompagner les collaborateurs mais également de communiquer en interne en amont. En effet, le service paie se transformera temporairement en « conseiller » du collaborateur car cette pratique sera nouvelle pour tous.

Par ailleurs, aujourd’hui, il semblerait que peu d’entreprise soient préparées pour cette nouvelle réforme. Les grandes entreprises ont plutôt intérêt à tout faire via leur éditeur de logiciel de paie.

Reste un autre souci, celui du fait que cela va allonger la fiche de paie. En effet, cette dernière ne sera plus autant simplifiée ! Aussi, il est également recommandé d’établir une simulation du bulletin de paie de chaque collaborateur, ce qui leur permettra d’appréhender l’année 2019 en douceur.

L’administration fiscale met tout de même à disposition de tous un numéro, pour toute question sur le prélèvement à la source : 0 811 368 368.

Nous n’avons pas forcément aujourd’hui toutes les réponses aux questions puisque la réforme n’est pas encore mise en œuvre, mais il s’agissait de faire un tour d’horizon des différentes interrogations de certains salariés interviewés. Et vous, comment allez-vous vous y prendre ?

Yasmine BELHO