Sondage : les principales sources d’irritation au travail !

3702
0
stress au travail

Pour de nombreux collaborateurs, les manies des collègues de travail sont souvent très pénibles et peuvent facilement entrainer une mauvaise ambiance. En effet, entre celui qui mange bruyamment et celui qui arrive systématiquement en retard, il est clairement difficile de travailler dans des conditions pareilles. Comment s’y prendre dans la pratique ? Explications !

Les principaux « TOC » les plus dérangeants des salariés au travail !

Nous le savons tous : les collègues de travail, il faut les côtoyer tous les jours et parfois, ils nous agacent, pour ne pas dire « ils nous tapent sur les nerfs » !

Pour vous expliquer les choses plus en détail, de nombreuses entreprises ont mené une enquête auprès des salariés français sur les habitudes irritantes de leurs collègues et nous constatons que certaines manies peuvent en déranger plus d’un !

Le revers de la médaille est décerné au manipulateur. En effet, ce dernier est celui qui fait des compliments en face de vous, mais qui n’hésite pas à vous faire des coups bas lorsque vous avez le dos tourné.

Notez-le : il en existe plus que ce que l’on pourrait penser !

Viennent ensuite les collaborateurs qui mangent bruyamment ! En effet, les bruits de bouche agaçants perturbent plus de 20% des salariés français. C’est énorme !

Vient ensuite le collègue qui coupe constamment la parole lors de réunion ou tout simplement lors d’une simple discussion, et surtout qui ne vous écoute pas. Il est très souvent appelé l’égocentrique. En effet, tout est centré sur lui-même. C’est la personne la plus insupportable au sein d’une entreprise ! D’ailleurs, la plupart du temps, il est à éviter !

Les voleurs d’idées ont également une mauvaise réputation et peuvent facilement irriter ! Ces derniers se font souvent appelés : « lèches bottes » !

Il convient également de ne pas oublier les odeurs corporelles qui répugnent 60% des salariés français ! En effet, travailler avec un collègue de travail qui dégage une mauvaise odeur corporelle peut nuire à la relation de travail et peut très vite nous pousser à ne plus vouloir travailler avec !

N’oublions pas le « dragueur sans cesse », qui peut aussi gêner considérablement de nombreuses salariées ! Et il en existe plus que l’on peut le croire.

Enfin, 50% des salariés français sont indignés des collaborateurs indisciplinés qui « piquent » la nourriture de leurs collègues de travail dans le frigo commun de l’entreprise. Et oui, malheureusement, cela existe !

Néanmoins, tous s’accordent à dire que l’une des choses les plus énervantes sont les collaborateurs qui n’assument pas leurs actes.

De nombreux travers qui peuvent complétement entrainer une mauvaise ambiance dans le bureau…

Que faire dans ces conditions : se taire ou en discuter ?

Doit-on le garder pour soi ou au contraire lui en parler ? Comment s’y prendre pour ne pas froisser son collègue ?

Aujourd’hui, un tiers des salariés français n’ose pas en parler avec le collègue « gênant » même si ces derniers rêvent de dire la vérité ! C’est très souvent par peur de le froisser !

D’une manière générale, il n’est pas recommandé de s’attaquer à son collègue au risque de s’en mordre les doigts par la suite. Ce n’est pas une raison pour ne rien faire ou ne rien dire. En effet, tout peut se dire, à condition d’y mettre les formes ! La diplomatie est impérative si vous ne voulez pas empirer la situation.

Par ailleurs, pour ne pas vexer son collègue, il est tout-à-fait possible de s’adresser à l’ensemble des salariés de l’entreprise pour ne pas nommer le collègue en question.

De plus, les messages peuvent également passer par le biais des représentants du personnel.

Il convient donc de ne pas hésiter avant que la situation s’envenime ou ne dégénère, à faire le point entre collaborateurs. Néanmoins, n’oubliez pas que vous aussi, vous possédez certainement des manies agaçantes.

Ce qu’il faut se dire, c’est que l’on ne choisit pas ses collègues de travail. Des salariés insupportables, il y en aura toujours…