Le rôle du responsable formation dans le processus de digitalisation de la formation

 

Aujourd’hui avec les avancées massives du digital dans tous les secteurs d’activités, le responsable formation est amené à adopter une nouvelle posture : dans le cadre des dispositifs de formation qu’il pilote, mais aussi en tant que moteur pour tout son écosystème. Vecteurs de moyen et de preuve, la formation et donc le responsable formation sont en effet placés au cœur du processus global de digitalisation de l’entreprise. Vecteurs de moyen car la transformation digitale de l’entreprise ne peut se faire qu’en accompagnant et formant  les collaborateurs. Vecteurs de preuve car en réussisant l’intégration du digital learning, le service formation démontrera à l’ensemble de sa structure les bénéfices de la digitalisation d’un métier. 

L’enjeu de la nouvelle génération de la fonction « Responsable formation » est donc, au délà du pilotage administratif des actions de formation des collaborateurs, d’être un levier pour son entreprise. On observe d’ailleurs que la formation est de plus en plus liée aux enjeux business des structures.  Quand le responsable formation a pris conscience de cette nouvelle posture, plusieurs leviers sont à sa disposition pour lui permettre de réussir sa transition vers le digital learning et d’assurer ce nouvel rôle.

 

Comme premier levier, le responsable formation va pouvoir impulser la culture du digital auprès de ses équipes. Pour cela il devra former tout le service formation aux spécificités du digital learninng. Les formateurs et ingénieurs pédagogiques pour ne citer qu’eux se voient en effet avoir de nouvelles missions eux aussi : formateur en présentiel, animateur de classes virtuelles, concepteur e-learning, tuteur à distance, et autant de nouveaux réflexes et compétences à acquérir.  Le responsable formation aura alors pour objectif de faciliter l’acculturation de son équipe au digital learning par le biais d’une montée en compétences progressive. Lorsque c’est possible, il est particulièrement pertinent de réaliser cette formation en s’appuyant sur un dispositif pédagogique qui lui-même intègre le digital learning. Cette évidence n’est malheureusement pas toujours prise en compte.

 

Un deuxième moyen à la disposition du responsable formation est la mise en place d’une solution logicielle complète pour la formation. Pour la conception, la production, la diffusion, la gestion, l’animation ou encore l’analyse des dispositifs digitalisés, le responsable formation doit définir une stratégie globale sur le court et le moyen terme. Réel chef d’orchestre, il devra notamment piloter la mise en place de la plateforme de formation en collaboration avec l’ensemble des services impactés en commençant par l’informatique et les ressources humaines. Son rôle sera de s’assurer de la cohérence et de l’équilibre entre les tentations de projets trop expérimentaux, qui ne pourraient pas porter toutes les problématiques de formation, et celles de créer un méga système qui chercherait à résoudre tous les problèmes d’un coup. Il devient ainsi le garant du cap qui donnera au digital learning une place à court, moyen et long terme et la plateforme informatique de formation est l’outil indispensable pour porter ces évolutions.  

 

Un troisième levier à la portée du responsable formation est d’adapter les processus de travail de son équipe formation à la digitalisation de leurs métiers. Avec les nouvelles modalités pédagogiques viennent aussi, comme vu précédemment, de nouvelles compétences et missions. Le rôle du manager formation sera de veiller à fluidifier les pratiques de production des contenus, accélérer la distribution de ces contenus aux apprenants et optimiser l’évaluation des dispositifs. L’enjeu sera alors double : au niveau opérationnel, piloter son équipe et au niveau structurel, piloter les compétences de ses collaborateurs. Le terme de « Gestion des talents » est de plus en plus utilisé par les professionnels RH et formation. Le digital learning est aussi peut-être un moyen pour le responsable formation 2.0 de fusionner le pilotage des formations avec la gestion des ressources humaines.

 

 

Un dernier levier mais pas des moindres que l’on pourrait citer comme moyen d’action du responsable formation est le marketing pédagogique. Moteur du digital dans l’entreprise, il devra être capable d’assurer la promotion de ses dispositifs digitalisés  auprès de sa première cible : l’ensemble des collaborateurs apprenants, mais également auprès des autres métiers de l’entreprise pour les convaincre des avantages du digital.  La définition d’un plan de communication agile et d’un programme de tutorat adapté sera le principal levier de réussite de cette mission.

 

Pour conclure, le responsable formation est désormais porteur de l’innovation digitale dans l’entreprise. Véritable fer de lance de ces nouveaux usages et modalités, il aura un rôle d’accompagnateur et de facilitateur dans son service mais aussi auprès des autres fonctions de la structure.  Cette évolution déjà entamée offre une expérience des plus enthousiasmantes pour tous ceux qui en prennent la voie. Nous apprécions chaque jour contribuer à l’avènement de cette nouvelle ère.

 

 

Raphaël Luttiau, responsable pédagogique et formateur ISTF