Les nouveaux enjeux de l’externalisation de la paie

 

« Faire encore mieux et moins cher », telle est la demande des dirigeants d’entreprises auprès notamment de leur fonction RH. Les entreprises en quête d’externalisation de leurs bulletins de paie recherchent avant tout la performance, qu’elle soit économique (maîtrise des coûts, optimisation des investissements et des ressources RH) ou qualitative (un bulletin juste, conforme, dans les temps impartis, mesure de la qualité). Par ailleurs, peu importe la structure, le secteur ou l’organisation de l’entreprise, les avantages sont reconnus et universels, à quelques détails près… 

 

Le marché de l’externalisation

Le marché de l’outsourcing est en pleine mutation depuis 4 ans. Les acteurs de la Paie et des Ressources Humaines se tournent de plus en plus vers l’externalisation. Cette augmentation de l’offre entraîne bien sûr une baisse des prix de ce service, mais engendre également une rationalisation des coûts directs et « offshore », avec pour conséquence une baisse de la qualité, et une augmentation de l’insatisfaction client. 

 

Un manque de cohérence

En effet pour respecter les obligations de rentabilité, les acteurs n’hésitent pas à imposer un modèle unique à leur client sans prendre en compte ni les spécificités culturelles, fonctionnelles, ni l’architecture du système d’information de ce dernier. Ils n’anticipent pas, ou peu, les potentielles évolutions de l’organisation. C’est pourquoi le manque de cohérence dans la manière d’aborder l’intégration et la gestion des services externalisés est aujourd’hui l’une des principales sources d’insatisfaction des entreprises. 

 

« Faire encore mieux, moins cher, tout en souplesse »

Le véritable enjeu pour les acteurs de l’externalisation n’est plus vraiment de convaincre les entreprises de leurs bienfaits, car ils sont aujourd’hui compris par la majorité des acteurs RH,  mais plutôt de leur offrir un modèle personnalisable, évolutif, totalement réversible, afin d’assurer un service d’accompagnement optimisé, et non plus un modèle imposé, peu ou pas adapté, source de mécontentement.  L’idée est de leur garantir un système d’information cohérent (architecture IT) évolutif, associé à un niveau de service souple, et adaptable à la dimension de l’entreprise  et/ou du Groupe. Les besoins majeurs reposent sur une recherche de la performance à double niveau : qualitative avec une production de la paie délivrée dans d’excellentes conditions de service, économique avec une maîtrise parfaite du coût complet de la fonction et un réel retour sur investissement. Cette recherche de la performance doit donc être mesurable et pérenne.

 

 

A propos d’HR Path
HR Path est un groupe spécialisé dans les SIRH (Systèmes d’Information pour les Ressources Humaines) avec des offres dédiées : PME, Grands Comptes et Secteur Public. Le groupe compte 450 consultants, accompagne plus de 900 clients et réalise à ce jour un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros. Le siège basé à Paris, est soutenu par la présence de 10 agences régionales (Lille, Lyon, Nantes, Caen, Strasbourg, Toulouse, Nice, Bordeaux et Marseille).
www.pandore.fr
http://www.hr-path.com