Résultats de l’enquête myRHline sur les éditeurs de tests

myRHline.com a mené entre octobre 2015 et février 2016 une grande enquête sur les éditeurs de tests. Une première partie s’intéresse à la pertinence et aux types de tests utilisés. Une seconde partie se penche sur les éditeurs de tests eux-mêmes, leur profil et leur popularité sur le marché. A quelle fréquence les tests sont-ils utilisés ? Avec quels outils ? Qui les édite ? Comment sont-ils perçus par leurs clients ? Pour répondre à toutes ces interrogations, nous avons soumis une série de questions à 118 professionnels des ressources humaines.

 

Quelques tendances semblent émerger…

 

Les tests, un outil largement diffusé

Les tests sont d’usage fréquent dans les cabinets et les entreprises. Ils sont 72,81% d’employés RH et recruteurs à les proposer aux candidats. Seuls 27,19% d’entre eux ne les utilisent pas.

Le top 5 des tests populaires (% des répondants qui connaissent le test):

  1. PAPI (59,49%)
  2. MBTI (53,16%)
  3. SOSIE (45,57%)
  4. Profil Pro-R (29,11%)
  5. SHAPE (anciennement PSV20) (27,85%)

 

Le top 3 des éditeurs les plus connus (% des répondants qui connaissent l'éditeur)

L’ECPA, est en tête du top 3 des éditeurs de presse les plus connus (60,7%), il est également considéré comme le plus éthique et le plus scientifique des éditeurs de tests

Central Test (55,81%)

Assessfirst (48,84%)

 

D’autres éditeurs sont apparus ces vingt dernières années, proposant des outils plus modernes et plus ciblés sur la psychologie du travail.

Assessfirst serait le plus innovant d’entre eux

Central Test le plus humaniste

CUBIKS le plus expert

Performanse le plus accessible.

 

 

Margot Cadier

 

Profil des répondants

Les personnes ayant répondu à cette enquête travaillent en majorité pour des PME (46,61%), puis 25,22% dans des entreprises de petites et moyennes taille, 15,99% dans des entreprises de taille intermédiaire et 12,18% dans des grandes entreprises. Les secteurs d’activité les plus représentés sont les cabinets spécialisés dans le recrutement (18,86%), suivis des services aux entreprises (16,96%), des cabinets non spécialisés (orientation, outplacements, etc.) (13,61%), l'informatique (10,04%), l'enseignement et la formation (8,14%), la distribution (7,35%), les télécoms (6,46%), le BTP (6,46%), les banques et les assurances (4,78%), l'agroalimentaire (3,67%) et l'immobilier (3,67%) . 32,95% sont consultants, 23,37% sont responsables RH, 18,67% sont présidents ou directeurs d'entreprise, 10,74% sont recruteurs, 7,49% sont assitants RH, 3,39% sont DRH, et 3,39% sont managers.